Madagascar-Île Maurice : Un accord-cadre de coopération

  • vendredi, 11 mars 2016 22:37
  • Photos Fournies Présidence

Deuxième jour de la visite d’Etat du Président Hery Rajaonarimampianina à l’Île Maurice. Trois accords majeurs ont été signés ce 11 mars à Port Louis : un Accord-cadre général de coopération, celui relatif à la mise en place d’une Commission Mixte, deux Mémorandum d’entente portant respectivement sur l’établissement d’une Zone Economique Spéciale à Taolagnaro. Par ailleurs, un Memorandum a été également signé et portant actualisation des relations entre l’EDBM (l’Economic Development Board of Madagascar) et le Board Investment of Mauritius.

La seconde journée de la visite d’Etat du Président Hery Rajaonarimampianina à l’Île Maurice a débuté par un entretien avec le Premier Ministre mauricien, Sir Anerood Jugnauth, suivie d’une session de travail au Treaty Hall qui a abouti à la signature de trois accords majeurs, à savoir l’Accord Cadre General de Coopération, l’Accord d’établissement de la Commission mixte entre Maurice et Madagascar, et le Mémorandum d’entente portant sur l’établissement d’une zone économique spéciale à Fort-Dauphin.

A cette occasion, les deux parties ont passé en revue la coopération bilatérale entre Maurice et Madagascar, et ont également identifié de nouveaux créneaux de coopération pour insuffler une nouvelle dynamique dans leurs relations. Le Premier Ministre mauricien a notamment rappelé que depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, en août 1968, de nombreux accords bilatéraux ont permis d’initier et de développer les échanges dans divers domaines, tels que les investissements, la culture, les services aériens, et les petites et moyennes entreprises, entres autres. Le Premier Ministre Anerood Jugnauth s’est notamment déclaré satisfait des progrès enregistrés sur le dossier de la Zone Economique Spéciale. La mise en place d’un comité bilatéral Maurice-Madagascar constitue une première étape dans le processus de la ZES. D’autres dossiers allant dans le sens de l’accroissement des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays ont aussi été abordés et, en début d’après-midi ce 11 mars, le Mémorandum d’entente actualisé entre l’Economic Development Board of Madagascar (EDBM) et le Board Investment of Mauritius a été signé.

Le Président de la République malagasy, Hery Rajaonarimampianina, a pour sa part encouragé les secteurs privés de l’île Maurice et de Madagascar à conjuguer leurs efforts pour établir un partenariat gagnant-gagnant. Pour le Chef de l’Etat malagasy, la signature du Mémorandum d’entente actualisé entre l’EDBM et le Board Investment of Mauritius devra permettre d’avancer encore plus. Cette détermination a été enregistrée lors du Forum des affaires organisé à Balaclava, ce jour, et auquel ont participé de nombreux membres des secteurs publiques et privés des deux pays, dans l’objectif de favoriser davantage les échanges.

Lors de ce Forum des affaires, le Président Rajaonarimampianina a souligné que Madagascar fait des efforts considérables en terme de démocratie et de stabilité politique, avec la contribution de toutes les forces vives, y compris le secteur privé. Il y a une réelle volonté d’aller de l’avant, a-t-il déclaré, pour favoriser les investissements pour créer des emplois, et l’Etat entend appuyer le secteur privé car c’est la cheville ouvrière du Développement économique ». Il a invité le secteur privé mauricien à investir à Madagascar, pour y œuvrer ensemble dans l’intérêt des deux pays.

Le Président Rajaonarimampianina a fait remarquer que l’avantage de Maurice et de Madagascar par rapport aux autres pays, c’est que tous les opérateurs économiques connaissent Madagascar, et la proximité géographique rapproche les visions. C’est aussi valable pour la culture d’insularité, qui est aussi importante pour rassembler les deux peuples. Il a invité le secteur privé à faire le chemin ensemble avec le Gouvernement Malagasy, car il existe de multiples opportunités offertes par les deux pays : Maurice a la technologie, les expériences dans les finances, dans les recherches, et dans de nombreux secteurs, tandis que Madagascar dispose d’autres atouts tels que les ressources naturelles immenses, au niveau minier, marin, et, surtout, les ressources humaines. « Créer de la valeur ajoutée, créer de l’emploi pour la population et créer du profit pour le secteur privé, c’est l’objectif commun des deux pays » a conclu le Président Hery Rajaonairmampianina.

Plus tôt dans la journée, le Président Rajaonarimampianina et la délégation Malagasy ont rendu visite au siège de l’Indian Ocean Rim Association, a Ebène, une organisation internationale de coopération entre 21 pays de l’Océan Indien. La délégation s’est aussi rendue au siège de la Commission de l’Océan Indien (COI) où le Secrétaire Général de l’organisation, M. Jean Claude De L’Estrac, a stipulé que Madagascar doit occuper un rôle stratégique dans la COI pour le projet grenier de l’Océan Indien, mais aussi pour les questions sécuritaires entre autres la lutte contre la piraterie maritime et contre le terrorisme.

Commentaires (3)
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.
 
 
B1 - Polyclinique
B2 - Toa