Montée des eaux : La galère des bas-quartiers

  • lundi, 15 février 2016 21:03
  • Photo: Njaka
Une journée de précipitation abondante et tous les bas-quartiers de la capitale étaient dans la panique. La pluie ne s’est arrêtée qu’au petit matin, hier, et nombreux foyers sont menacés par la montée des eaux. Certains ont même dû quitter leur maison parce que l’eau arrivait jusqu’aux genoux. Il a fallu déplacer les meubles pour qu’ils ne périssent pas sous les eaux usées. Les enfants sont les plus à en souffrir et risquent de s’exposer à diverses maladies épidémiques.

 

Du côté d’Andrefanambohijanahary, l’embouteillage était à plaindre hier matin. L’eau dépassait les trottoirs et même les voitures ne pouvaient rouler à bonne allure. Les habitants d’Andravoahangy se sont plaints de la situation également. Ils ont souligné que les canaux d’évacuation sont bouchés et bien qu’ils aient informé les responsables à plusieurs reprises, aucun travail de curage n’a été effectué. Ceux qui n’ont jamais pu échapper à la galère de la saison des pluies sont ceux qui habitent le quartier de Besarety. Chaque année, des personnes succombent à la monté des eaux, à un éboulement ou effondrement mais aucun projet visant à résoudre la situation n’a jamais été mis en œuvre.
Selon la prévision météorologique, il y aura encore de fortes pluies dans les prochains jours et il faudrait en effet renforcer la vigilance.
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.