Assassinat du Chef d’escadron Falihery Andriantiana : La section de recherche de Toliara sur l’enquête

  • jeudi, 24 septembre 2015 14:29
Les enquêteurs de la gendarmerie nationale agissent doucement mais surement. « Nous sommes informés à travers nos sources mais nous suivons aussi de près les informations qui passent au niveau des médias, mais par respect des secrets d'enquêtes, nous observons le droit de réserve »a soulevé un Général de brigade, responsable au sein du camp Ratsimandrava.
Parmi les dossiers brulants ces derniers temps, l’assassinat du Chef d’Escadron Falihery Andriantiana, ex-commandant de la compagnie de Betroka. Selon notre interlocuteur, l’enquête est déjà en cours et c’est la section de recherche de la circonscription de Toliara qui prend l’affaire en main. Concernant l’affectation du Chef d’escadron Falihery Andriantiana, ainsi que des autres menaces d’affectation disciplinaire formulées par des autorités civiles, ce Général de brigade de préciser que la gendarmerie nationale dispose de son propre commandement et n'en reçoit en dehors du système. « A l’instar des autres corps, le lien de parenté existe et c’est humain. On peut aussi s’entraider dans un même corps sans pour autant enfreindre les lois ni les règlements en vigueur » poursuit ce Général.
S’agissant de l’affaire du député de Madagascar, Mara Niarisy à Ankazoabo, une enquête de la gendarmerie nationale est aussi déjà en cours. Tout comme l’affaire Jean Pierre.
« Nous n’agissons pas seuls sur l’enquête concernant l’affaire Jean Pierre. Nous effectuons de temps en temps des comptes rendus au niveau du parquet mais comme je vous l’ai dit il y a des choses qu’on ne peut pas révéler à la presse pour le bon déroulement de l’enquête. » A-t-on appris.
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.