Region Boeny : Plus de 600 000 personnes sont pauvres

  • mardi, 22 septembre 2015 22:59
Plus de 600 000 personnes, tout âge confondu, sont considérés comme pauvres dans la Région Boeny. C’est-à-dire qu’ils vivent sous le seuil de 1,25 dollars par jour.
C’est pour cette raison que le Chef de Région Boeny Saïd Ahamad Jaffar a œuvré depuis 2013 pour la mise en place de la Stratégie Régionale de la Promotion de l’Emploi (SRPE) qui est axée sur le renforcement de capacité des travailleurs.
Un atelier pour l’élaboration et la mise en œuvre de la SRPE a eu lieu le 21, 22 septembre 2015 à la Chambre de Commerce et de l’Industrie, 2 ans après la demande de soutien lancé par le Chef de Région auprès du Coordinateur Régional du Bureau International du Travail ou BIT, Christian NTSAY.
D’après la Direction Régionale de la Statistique, 60% de la population de Boeny possèdent au moins une activité. D’après Saïd Ahamad Jaffar, si la majorité des emplois sont adéquats par rapport à la formation des travailleurs, on aura de meilleure qualité de travail, de meilleurs résultats et à terme une croissance soutenue et pérenne. Et c’est seulement en ce moment-là qu’on marquera des points face à la pauvreté a-t-il continué.
Dispenser des formations adéquates aux travailleurs n’est pas suffisant mais il faut aussi les protéger selon les différentes législations et réglementations nationales et internationales en matière d’emploi.
Au niveau régional, le Chef de Région a invité tous les responsables publics et les ONG concernés de près ou de loin à l’emploi pour mettre en place la SRPE. Les participants étaient au nombre de 35.
Parmi les recommandations enregistrées au cours des différentes interventions lors de l’ouverture officielle de l’atelier, aucune discrimination des travailleurs (religion, appartenance politique, raciale, ethnique ou autres) ne doit avoir lieu en milieu de travail.
Il faut toujours installer le dialogue social a martelé le Président de la Conférence des Travailleurs de Madagascar Régional.
La représentante du BIT a lancé un appel à toutes les forces vives régionales pour converger leurs efforts pour l’augmentation des heures de travail.
L’INSTAT Mahajanga a affirmé que 47% de la population occupée dans région Boeny sont sous-employées, c’est-à-dire, avec moins de 35 heures par semaine.
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.