Foi : Arrivée du nouveau Cardinal Désiré Tsarahazana

  • mardi, 10 juillet 2018 23:35
  • Photos fournies

Le nouveau Cardinal de Madagascar, Désiré Tsarahazana, est arrivé en début d’après-midi de ce 10 juillet, à Antananarivo. Un accueil des plus chaleureux lui a été réservé par des milliers de fidèles Catholiques, venus de toutes les régions du pays, aux côtés du Président de la République et de son épouse, du Nonce Apostolique, de l’Archevêque d’Antananarivo, ainsi que des Archevêques et Evêques de Madagascar. Présence également du Premier Ministre, du Président du Sénat, et de plusieurs membres du Gouvernement.

« Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien » (Romains 12 :21). C’est la devise du nouveau Cardinal dans ses fonctions au sein de l'Église Catholique jusqu'à sa récente création (nomination). Il l’a réitéré aujourd’hui, à l’aéroport international d’Ivato, pour inviter tous les malagasy à combattre le mal dans le pays, et à toujours s’efforcer de faire le bien.

Dans son allocution, le Cardinal Désiré Tsarahazana a tout d’abord remercié Dieu d'avoir béni son voyage à Rome. Il a exprimé toute sa joie et toute sa gratitude pour le chaleureux accueil que lui a réservé les fidèles Catholiques et les autorités malagasy. Il a reconnu à sa juste valeur la satisfaction éprouvée par les Malagasy d’avoir un nouveau Cardinal. « Il s’agit d’un grand encouragement dans ma lourde mission, car ma nomination relève de l'Amour et de la Grâce de Dieu, à l’égard du peuple malagasy, et de notre Patrie.
En dépit des problèmes socio-politiques traversés par le pays dernièrement, Dieu n'a jamais oublié Madagascar parce que le peuple Malagasy fait partie de ses enfants », a-t-il déclaré.

Il a notamment remercié le Pape François d'avoir pensé à la Grande île, non seulement parmi la grande famille de l'Église Catholique Universelle, mais également au sein de la communauté internationale, à travers sa nomination. Le Cardinal Tsarahazana a, par la suite, souligné que le fait de laisser le mal se propager conduit à la destruction du pays, et à celle de l'humanité toute entière.

Chaque citoyen Malagasy a le devoir de prendre les responsabilités qui lui incombent pour sauver le pays, a-t-il dit. Il a souhaité une pleine réussite à toutes les personnes de bonne volonté qui œuvrent pour le développement du pays, et a aussi remercié le Président de la République et son épouse, ainsi que tout le peuple Malagasy pour avoir magnifié la solidarité.

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.