Sociale

  • Bekasy en sortant de la chaîne pénale
    Bekasy en sortant de la chaîne pénale
    • mercredi, 22 juillet 2015 20:34
    • Photo : Njaka

    Bekasy, affaire bois de rose, relâché.

    Bekasy, le « gros bonnet » selon la qualification de l’association Alliance voary Gasy, arrêté par le bureau indépendant contre la corruption (Bianco) a comparu devant la chaîne pénale aux 67 ha ce mercredi 22 juillet 2015. Il est accusé d’avoir perpétré de trafic de bois de rose.Dans la soirée, le service de la chaîne pénale a dispersé les journalistes présents sur le lieu, et a fait évacuer en trombe le prévenu. On apprend que la chaîne pénale a libéré le prévenu, avec deux autres personnes, sous prétextant que la Bianco a commis une faute de procédure.Le "gros bonnet" est encore une fois passé à travers les mailles. La transparence est de rigueur pour cette affaire car la Bianco essaye tant bien que mal à boucler les supposés trafiquants, mais la chaîne pénale les libère.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 22 juillet 2015 11:35

    Les vacances reviennent chères

    Après l’examen CEPE, beaucoup ont choisi de partir en vacances en attendant le résultat, disponible d’ici deux semaines. « Nous lui avons fait une promesse de partir tous ensemble profiter de la plage et du soleil de Mahajanga une fois son examen terminé. Des vacances de rêve pour ma fille mais une dépense colossale pour nous, les parents. Il nous a fallu une année d’économie pour pouvoir faire ce voyage. Le budget a d’ailleurs été révisé étant donné que le tarif du transport a connu une hausse considérable » explique une mère de famille. Le tarif s’élève en effet à 38 000 ariary pour rejoindre Mahajanga. La hausse de 25% du tarif du transport est effective depuis lundi dernier pour les coopératives de la gare routière d’Ambodivona. Une hausse que les parents estiment inopportun. Mais pour les transporteurs, la période des vacances est le moment idéal pour opter à un nouveau tarif. Les voyageurs attendent donc des coopératives un meilleur service et plus de vigilance. Pendant la période des vacances, les éléments de la gendarmerie et des agents de la circulation ont décidé de renforcer les contrôles techniques mais surtout la surveillance des excès de vitesse.
    Lire la suite ...
    • mardi, 21 juillet 2015 22:33

    Grève domaine

    Les employés du service des domaines persistent à ne pas travailler malgré les diverses menaces du Ministre d’Etat Rivo Rakotovao. Une décision qu’ils soulignent maintenir jusqu’à ce qu'il y ait suite à leurs revendications. De son côté, le Ministre a fait part la semaine dernière que les activités dudit service ne peuvent attendre ceux qui ne veulent pas travailler. Il a également averti les manifestants et projette de prendre de strictes mesures à leur encontre. Par ailleurs, ce dernier a également recruté 20 employés à contrat déterminé (ECP) pour reprendre les activités suspendues. Les employés en grève ont martelé que ces derniers ne disposent même pas de qualification pour exercer les tâches qui leur sont attribuées.
    Lire la suite ...
    • mardi, 21 juillet 2015 15:42

    Mercy Ships : Impacts positifs attendus pour 40.000 malagasy

    82 interventions chirurgicales ont déjà été effectuées par l’équipe du Mercy Ships depuis que le navire-hôpital est à quai à Madagascar en octobre 2014.Conscient de l’importance de la mission qui l'attend encore, l’organisation humanitaire internationale Mercy Ships a décidé de rester jusqu’en juin 2016.
    Lire la suite ...
    • mardi, 21 juillet 2015 10:48
    • Photo: Njaka

    CEPE: Jour J

    Nombreux sont les parents venus aux centres d'examen pour accompagner leurs enfants. Pour Hantanirina Rakotoarisoa, son fils de 7 ans passe son premier examen officiel. "C'est excitant mais également angoissant" explique t-elle. Pour son fils Hery, il se dit être prêt et pense avoir suffisamment révisé. "J'ai surtout peur pour le problème et le tantara mais a part cela, je pense pouvoir m'en sortir" témoigne le petit garçon.Par ailleurs, les parents craignent la perturbation engendrée par les propagandes. "Le ministère a fait part d'une note interdisant les sonores mobiles de ne pas passer près des centres d'examen mais certains candidats pourraient ne pas le respecter. En tout cas nous espérons qu'ils en prennent conscience" poursuit la mère de Hery. Certains parents ont décidé d’apporter le déjeuné de leurs enfants, d’autres optent d’aller au restaurant. « Nous habitons loin et il est impossible de rentrer pour le déjeuné » explique certains parents.
    Lire la suite ...
    • mardi, 21 juillet 2015 08:52
    • Photo: Njaka

    CEPE 2015: Hausse de 1,5% du nombre des candidats

    Dans tout Madagascar, pour l'épreuve du CEPE de cette année, 485.013 élèves sont inscrits, soit 6.882 de plus, équivalent à une hausse de 1,5% par rapport à 2014. Le largage des feuilles de copie ainsi que des sujets d’examen a été achevé le 16 juillet 2015. La préparation des 12.322 salles d’examen, réparties dans 1.744 centres a été par ailleurs effectuée le week-end dernier.Les corrections seront entamées dans tout Madagascar dès le mercredi 22 juillet, au terme des épreuves. Les résultats seront connus entre le 24 et le 31 juillet 2015, suivant les travaux de commission, à l’issue desquels sera connue la note de délibération.Le benjamin des candidats est âgé de 6 ans tandis que le plus âgé a 37 ans. 21 malvoyants et 7 sourds-muets vont également participer aux examens.
    Lire la suite ...
    • dimanche, 19 juillet 2015 21:58

    Les musulmans se défendent

    Plus des 15% des malagasy sont des croyants islamiques. Les fidèles musulmans se sentent en danger. « La religion islamique est toujours identifiée au terrorisme. Qui dit islam ne veut en aucun cas signifier terrorisme. Aujourd’hui, c’est la religion même qui est en danger et de ce fait, nous estimons que la seule solution pour mieux se protéger est de disposer d'un statut comme celui du FJKM » a expliqué un fidèle musulman. Madagascar compte actuellement environ 900 mosquées. « Des bruits comme quoi il y a plus de 2 000 mosquées à Madagascar courent. Et cela a fait réagir les américains, les poussant à contrôler de près le large des côtes de la Grande Île. Mais c’est tout simplement faux. Faire part de fausses informations n’est seulement qu’un moyen de nuire à l’islam » poursuit-il. Les fidèles interpellent en effet le Gouvernement à voir de près la situation et à donner à la religion islamique la possibilité de disposer de son propre statut.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 17 juillet 2015 22:13

    Prix du meilleur enseignant

    Les enseignants les plus méritants de Madagascar vont participer au « Prix international du meilleur enseignant », édition 2016. Une récompense d’un million de dollars (1 000 000 USD) sera à la clé de cette compétition.  Organisé par la Fondation Varkey, ce concours international est ancré sur la mise en valeur du capital humain articulée aux innovations pédagogiques dans le système éducatif, ainsi qu’à l’implication des enseignants dans la vie communautaire. Les enseignants des écoles publiques et privées, à tous les niveaux d’éducation sont appelés à y participer.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 17 juillet 2015 22:06

    Malaso ou le phénomène du cinéma malagasy

    René Fulgence Tovondrainy a transformé son rêve en réalité. Faire connaitre au public la dure réalité de la vie des villageois qui subissent fréquemment des actes sadiques pleins de barbaries perpétrés par des bandits invétérés appelés communément « Malaso » ou « Dahalo ». Au terme d’un long tournage de 28 mois, il a finalement réussi à mettre en boite un tout nouveau film intitulé « MALASO Madagascar ». 
    Lire la suite ...
    • vendredi, 17 juillet 2015 11:33

    TOLIARA II : Vente illicite et médicaments douteux

    La vente illicite de médicaments contrefaits devient un phénomène incontrôlable selon le ministère de la Santé publique. La région Atsimo Andrefana figure parmi les plus touchées. Le commerce des médicaments douteux, surtout génériques, s’étend dans tout Toliara. La vente ne se fait pas en cachète. Et, certains de ces médicaments vendus à bas prix dans la rue sont périmés mais les fournisseurs dont les réseaux de trafiquants et pharmacies mêmes, modifient la date de péremption. Les médicaments contrefaits constituent une menace dans la mesure où ceux-ci se transforment en poison au lieu de remède.
    Lire la suite ...
Page 168 sur 172