Hery Rajaonarimampianina : Le géant au pied d’argile

  • jeudi, 13 avril 2017 16:04
  • Andry Baliba

Ce n’est pas encore fini. Ce n’est qu’un répit. Claudine Razaimamonjy pourrait penser qu’elle est sauvée en traversant le danger mais elle a eu faux si elle pense ainsi. Pareil cas pour le ministre de l’Intérieur qui est également chef du gouvernement. Le ministre de la Santé qui a donné l’ordre au procureur de la République du tribunal de première instance d’Antananarivo de signer l’autorisation de sorti du territoire malagasy pour la conseillère du président de la République, malgré les lettres d’Interdiction de Sortir du Territoire ( IST) formulées par le Procureur général d’Antananarivo, ne passera pas, non plus, inaperçu.

Ceux qui croient être au-dessus de la loi peuvent encore, pour le moment respirer. Ce n’est pas le directeur général du Bianco qui va être limogé du jour au lendemain, malgré son louable courage. Ce n'est pas le bloc contre le corps magistral au sein du Syndicat des Magistrats de Madagascar qui va faire bouger les choses mais, la population.

Ce régime a commis la pire erreur de stratégie politique en partageant de l’ « aumône » ici et là en foulant au pied l’intégrité humaine des Malagasy.

L’heure est proche pour la « justice sociale ». La vindicte populaire sonne peut-être mal mais en réalité que l’on veuille ou non ça va venir et ça va s’aggraver.

Loin de nous l’idée de jouer le rôle d’un oiseau de mauvais augure mais il suffit d’ouvrir les yeux et vous allez tout de suite comprendre ce qui va se passer.

Ce n’est pas un clin d’œil à l’armée en lui offrant de jolies places pour les rassemblements, sans trop d’importance par rapport aux risques et périls qu’elle endure au front des dahalo qui va faire arranger les choses.

Les forces armées malagasy ne font pas le poids face à un mouvement populaire. Soyons réalistes. A moins que nous n'allons chercher de l’aide aux forces extérieures. Le régime Hery Rajaonarimampianina est actuellement au bord du gouffre. Plus personne ne lui fait plus confiance.

La fin est proche, sauve qui peut !!!

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.
 
 
B1 - Polyclinique
B2 - Toa