Andry Rajoelina entre en scène

  • mercredi, 22 juillet 2015 15:17
  • Andry Baliba
  • Photo: Net

Manandafy Rakotonirina, questionné par les journalistes à sa sortie de la grande salle de la « ceremony bulding » à Iavoloha en marge du banquet du 26 juin 2015, a soutenu qu’il n’y a pas trente-six solutions pour faire sortir le pays de ce bourbier qu’un « ultimate fighting » entre Marc Ravalomanana et Andry Nirina Rajoelina, tranchés par la vérité des urnes. « C’était le ni..ni..diligenté par la Communauté internationale par le biais de la SADC qui a compliqué la situation à Madagascar » a affirmé le président national du parti MFM.

Ce point de vue de Manandafy Rakotonirina confirme qu’Andry Rajoelina est devenu un personnage incontournable quand on parle de résolution politique à Madagascar.
Coïncidence ou non, selon la position d’où vous regardez la chose, mais à chaque fois que l’homme fort de la Transition pose le pied à Madagascar, l’association des églises chrétiennes trouve toujours le moyen pour se faire entendre.

Des mauvaises langues veulent mettre au dos de Rajoelina tous les maux du pays même s'il n'est pas au courant de ce qui se passe ne serait ce que pour salir son nom. C'est peut être difficile à admettre surtout pour ceux qui ne veulent pas reconnaître leurs tords ainsi que leurs faiblesses mais c'est la vérité, "Zandry Kely" est un élément non négligeable, il a réussi à diriger le pays pendant cinq ans sans contracter un euro aux bailleurs de fonds.

Après quelques mois de silence, le président national du MAPAR va faire son come back sur la scène politique et il va soutenir Christine Razanamahasoa, candidate du MAPAR aux communales dans la capitale du Betsileo ce vendredi.

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.
 
 
B1 - Polyclinique
B2 - Toa