Filtrer les éléments par date : mardi, 22 août 2017

Malaza ratsy ho tsy manaja lalàna mifehy ny fifamoivoizana ity mpamily Bajaj ity, ary androany maraina talata 22 aogositra, dia tsy vitan'ny nanao taingimbe izy no saika tsy hijanona na nosakanan'ny polisy monisipaly mandrindra ny fifamoivoizana aza.

Nisy ny fifamaliana ary niafara tamin'ny ady totohondry.
Ataon'ny Zandary famotorana izy ireo taorian'io.

 

Publié dans Tselatra

Tafakatra 16 mirahavavy hatreto ireo mpianatra tratran'ny ambalavelona aty Mahajanga, mpianatra mandray anjara amin'ny fifaninana nasionalin'ny fanatanjahantena an-tsekoly avy amin'ny DREN Vakinakaratra.

Publié dans A la Une

Ny firaisam-be Eropeanina dia namatsy vola mitentina 328 610 Euro hanaovana an’ilay tetik’asa atao hoe ”Génération d’électricité rurale” izay miainga amin’ny fanodinana Jatropha any atsimon’ny Madagasikara.

Atrik’asa fampahafantarana izany tetik’asa izany no notontosaina tao amin’ny Hotel Colbert Antaninarenina, izay miompana ho amin’ny fanodinana ny Jatropha ho angovo azo ampiasaina toy ny herin’aratra ka ho jifain’ny olona, ary ny menaka azo avy aminy dia azo ampiasaina toy ny Biocarburant, ny faikany kosa dia azo anaovana zezika sy ho sakafon’ny Biby.

Ity tetik’asa ity moa dia efa misy ary efa natomboka any Maurice sy Comores.

 

Publié dans Economie

Efa ho telo herinandro izao ny mponina amin’iny faritra Ambohimirary, Boriborintany faha-V Antananarivo Renivohitra no miaina ity toe-javatra hafahafa ity.

Sady maloto no maimbo ny rano rehefa alina ny andro. Manaitra ny tomponandraikitra ny mpanjifan’ny Jirama amin’iny faritra iny, mba hitondra vahaolana hisorohana ny fanapoizinana na aretina mahazo ny mponina.

 

Publié dans Sociale

Le soir du dimanche 20 août 2017, dans un arrêt bus aux 67ha, un militaire, au moment d'une dispute, a pointé son arme à un agent de police lui aussi armé. Le Miaramila a été amené au Commissariat de la Police et placé en garde à vue.

Il y avait une négociation pour le sortir de là mais les Policiers auraient refusé jusqu'à ce qu’un camion de force mixte (Gendarme et Armée) est venu pour faire sortir le militaire de là.

Un officier de la Gendarmerie a expliqué qu’il y a un protocole pour arrêter un gendarme ou un militaire, et ce n’est pas l'affaire des polices mais de la Gendarmerie. La Police a violé le protocole. Le militaire s'est présenté comme quoi c'est un “miaramila” et la Police n'a pas à arrêter le militaire mais il aurait dû tout au moins l'envoyer à la Gendarmerie !

Quelle démonstration de force de la part des militaires ! Il n'y avait pas de confrontation mais c'est la loi du plus fort qui prime.

 

Publié dans Sociale
mardi, 22 août 2017 10:46

Asa tanana: Fanamboarana fatapera

Maro tokoa ireo fianakaviana mivelona amin'ny asa tanana madinika, ombam-bady amanjanaka mihitsy izy ireo amin'izany asa izany.

Manodidina ny diman-jato sy arivo ariary (7 500 fmg) ny fatana iray raha maka maro ary roa arivo ariary (10 000 fmg) kosa raha atsinjarany ny fatapera amboarin’ireto olona ireto.

Mahalafo eo amin’ny dimapolo (50) isa eo isan’andro ry zareo. Mamatsy ny eny Anosibe sy ny tsena hafa izy ireo amin'izany asa izany.

Azo lazaina fa mahavelona ity asan-tanana ity fa tsy ampy tosika izy ireo, lasa atao fanenjehana ilay hoe asa tsy ara-dalàna, fa tsy hitadiavana vahaolana hampivoatra azy.

 

Publié dans Economie
mardi, 22 août 2017 10:12

Ridicule

Le conflit entre un past-president et un en exercice concernant une suite présidentielle dans un grand hôtel à Antsiranana relève du ridicule. Les Malagasy ont-ils besoin de ce genre de bouffonneries pour leur dévier de la misère ? Est-ce encore un aspect de la démocratie que nos « amis » occidentaux veulent-ils voir pour dire qu’on est dans un Etat respectant la démocratie et les lois en vigueur ?

On n’est point aux Etats-Unis ni en Europe, on est à Madagascar, un des pays les pauvres sur la planète terre. Nos priorités sont de manger 3 fois par jour, un accès aux soins de santé quasiment gratuit et un droit à la sécurité sur tout le territoire et ce avant toute démocratie.

Tous les Malagasy sont conscients qu’élections signifient achats (fividianana fa tsy fifidianana) alors qu’attendent-ils de leurs hommes politiques qui s’autoproclament leurs « leaders » ?

Les attitudes de ceux qui nous gouvernent ou de ceux qui nous ont gouverné à l’exception de deux (Zafy Albert et Andry Rajoelina) reflètent la mentalité des chefs Malagasy invariables depuis nos origines : vantards et belliqueux.

Publié dans Editorial

Fiara fitateram-bahoaka iray nitrongy andrinjiron'ny jirama ary mbola nodomin'ny Bajaj avy ao aoriana indray. Ny alatsinainy 21 aogositra hariva no nisehoan'izany nanoloana ny Lapan'ny Fitsarana ambaratonga voalohany Mahajanga be.

Voaporofo indray teto fa mbola tsy fanarahan-dalana ataon'ny mpamily bus sy Bajaj indray no niteraka ny loza.

Tena sangy mihoatra ny loha tokoa satria tsy vitan'ny mandeha mafy mifanenjika fa miverin-dalana tampoka tsy misy fampilazana, misongona ankavia sy ankavanana anaty sampanan-dalana na anaty rond point mihitsy no mbola manao taingim-be.

Soa moa fa tsy nisy ny aina nafoy nandritra ity lozam-pifamoivoizana ity na mafy aza ny dona. Maromaro kosa ireo naratra ary efa nentina eny amin'ny hopitaly Androva.

 

Publié dans Tselatra
B1 - Polyclinique
B2 - Toa