Filtrer les éléments par date : dimanche, 30 avril 2017

Zava-doza no nitranga teny amin'ny Village Touristique Mahajanga ny tolakandron'ny alahady tokony ho tamin'ny efatra ora hariva. Olona telo be izao no indray natelin'ny ranomasina ary tsy mbola hita hatramin'izao.

Publié dans A la Une

Teny amin'ny fasan' ny karana Mahavoky Avaratra no nahatratraran' ny andrimasom-pokonolona nanao fiambenana azy nitaingim-pasana.

Sady miboridana no mandihy eo ambony fasana ilay ramatoa 56 taona. Nosamborin'ny olona ary tsikaritra fa mbola nihoso-menaka.

Saika matin'ny Fokonolona ity ramatoa ity raha tsy nisy ireo olom-bitsy nahatsapa tena sy nanara-dalana. Tazomina eny amin'ny biraon'ny Police Centrale atao fanadihadiana izy mialohan'ny hanolorana azy eny amin'ny Fampanoavana.

 

Publié dans Tselatra

Le séjour hospitalier de la milliardaire se prolonge. Mme Claudine retrouve sa forme et un mental d’après ses proches. Elle reçoit des visiteurs à l’HJRA Ampefiloha, qui devient son lieu de refuge malgré son statut de détenue.

 

Publié dans Fil info

Une délégation d’opérateurs chinois composée de neuf membres, conduite par José Ramaherison dit Maitre Gao a été reçue par le président de l’Assemblée Nationale Jean Max Rakotomamonjy ce vendredi 28 avril 2017, à qui ils ont fait part de leur souhait d’investir à Madagascar.

 

Publié dans Economie

Aretim-bavony raha ny loharanom-baovao no nitarika ny fahafatesany.

Tafaka efatra izao ireo mpiadina ho zandary ao amin’ny andiany faha-73 hiditra ao amin’ny Sekolin’ny Zandarimariam-pirenena Ambositra no namoy ny ainy tato anatin’ny iray volana. Lahy avokoa izy ireo.

 

Publié dans Tselatra

En 2016, 587kg d’or malagasy ont été exporté. C’était la plus grande quantité enregistrée depuis l’indépendance de Madagascar.

L’explication vient du Secrétaire Général du ministère auprès de la Présidence chargé des mines et du pétrole, Andriamparany Carl de Mon Espoir. Ce record est déjà dépassé, car durant les quatre premiers mois de l’année 2017 Madagascar a exporté près de 900kg d’or.

Que restera-t-il pour les générations futures ? Et, avec une telle quantité, on se demande pourquoi notre Ariary ne cesse de perdre sa valeur par rapport au dollar et l'euro ? Et pourquoi mendions-nous toujours auprès des bailleurs pour une centaine de millions d'euro, l'équivalent d'une réhabilitation d'une école en Europe?

Un peu d'histoire partagée par un Sage de Diego-Suarez

Publié dans Economie