Filtrer les éléments par date : dimanche, 19 mars 2017
dimanche, 19 mars 2017 18:32

Antsiranana: Fankalazana ny 8 marsa

Ny 18 marsa no nankalazaina teto Antsiranana ny Andro iraisam-pirenena momba ny vehivavy, izay tokony natao ny 8 marsa noho ny rivodoza Enawo.

Nitarika ireo vehivavy Mapar, TGV, CSANR nakalaza izany ny Solombavambahoaka voafidy teto Antsiranana I, Rahelihanta Jocelyne.

 

Publié dans Tselatra
dimanche, 19 mars 2017 17:36

Mahajanga : Ahmad accueilli en fanfare

Le nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF) est arrivé dans la Cité des fleurs ce dimanche. Il est accueilli comme un héros à l’aéroport d’Amborovy. C’est sa première visite après son élection à la tête de cette organisation continentale. Un long cortège a accompagné le patron de la CAF jusqu’au devant de l’Hôtel de ville où il s’est adressé à la population locale.

 

Publié dans Fil info

Simba nipoahan’ny varatra ny milina mpihary herinaratry ny Jirama Antsalova, ka tapaka nanaraka izay koa ny jiro.

Omaly sabotsy izany vao niverina nirehitra indray ny jiro, mandeha adin’ny 12 ora isan’andro aloha amin’izao, manomboka amin’ny mitatao vovonana ka hatramin’ny misasak’alina.

 

Publié dans Tselatra

La mise en place du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et l’Etat de Droit (HCDDED), organe prévu par l’article 43 de la Constitution pour la défense de la démocratie, l’Etat de droit ainsi que le respect de la bonne gouvernance et le contrôle des droits de l’homme tarde à se concrétiser. Un retard qui défraye la chronique et alimente les conversations politiques et diplomatiques.

De sources dignes de foi parlent que le Premier Ministre aurait saisi le Conseil d’Etat à Anosy, il y a déjà deux semaines environ, pour donner son avis tendant à l’annulation de l’élection de IMBIKI Anaclet le 27 janvier 2017 par la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH), pour être membre du HCDDED.

Publié dans Politique
dimanche, 19 mars 2017 16:23

Quid des élites Malagasy !

Ambanja, région SAVA, Mitsinjo… partout dans la Grande île, la justice populaire gagne du terrain. Car nos concitoyens ne croient plus à l’équité de la justice accusée à tort ou à raison de corruption.

Au fond, les vraies sources du problème sont peut-être ailleurs, la « corruption » atteint la quasi-totalité des professions composées de personnes ayant acquis des diplômes universitaires. Ce sont elles que la plupart des Malagasy appellent « élites » (avara-pianarana, vato nasondrotry ny tany,…). Est-ce que nos diplômés sont-ils devenus des débauchés dans l’âme ? Peut-être pas tous ! Une chose est sûre, nos titrés qu’ils soient médecins, magistrats, officiers, administrateurs,…la plupart vivent loin de la réalité quotidienne de leurs compatriotes.

Du fait de leur niveau de vie, ils se donnent l’illusion de vouloir se distinguer de la masse populaire. Ce comportement date depuis des lustres, si on regarde à partir de la Colonisation (1895-1960) nos élites ont été perçues comme étant des collaborateurs des Vazaha (Français) dans leur grande majorité. D’autant plus que la poignée d’entre elles qui ont osé défier le pouvoir colonial étaient bannies et rejetées comme des damnés. Au vu de ces expériences, beaucoup de nos « gratins » ont préféré coopérer avec la puissance dominatrice de l’époque. Parfois celle-ci n’hésitait pas à « acheter » nos plus fins esprits pour asseoir son influence.

Publié dans Editorial

Vaky trano nahafatesana raim-pianakaviana tao Agnalagnampontsy ny alakamisy 16 martsa no niandohany. Teo ampanenjehana ilay mpamaky trano ity raim-pianakaviana ity, no voavely hazo ny lohany ka tsy nahatsiaro tena izay nitarika ny fahafatesany.

Voasambotra ilay nahavanon-doza ary tazomina ao amin’ny Zandary Mananara Avaratra. Nirohotra niazo ny biraon’ny Zandary hamoaka azy ny Fokonolona hatao fitsaram-bahoaka, saingy tsy nanaiky izany ny Zandary sy ny lehiben’ny Distrika ary ny Ben’ny Tanàna.

Tezitra ny fokonolona ka nobatain’izy ireo nankeo an-tokontanin’ny Zandary ny fatin’ilay raim-pianakaviana ary teo no nandrasana.

Publié dans Vaovao

Tovolahy iray no nanindrona antsy tovolahy iray hafa izay efa niomana hanatrika fampakaram-bady tao Marojala Bemalamatra, Kaominina Nosiarina omaly sabotsy tolakandro.

Maty tao anaty laka-motera, izay lany solika teny afovoan-drano, ilay tovolahy voatsindrona antsy raha nohezahina hovonjena tao amin’ny hopitaly Nosiarina na Sambava.

Raha vao fantatry ny tany Marojala fa maty an-dalana ilay voatsindrona antsy dia tsy afa-bela ilay nahavanon-doza, fa niharan’ny fitsaram-bahoaka ka namoy ny ainy ihany koa.

Napetraky ny olona teo amin’ny kianja filalaovam-baolina ny fatin’ity farany, talohan’ny nahatongavan’ireo mpitandro filaminana any an-toerana.

 

Publié dans Vaovao
B1 - Polyclinique
B2 - Toa