Filtrer les éléments par date : mercredi, 15 mars 2017

Mba miramirana sy ravoravo ihany ireo traboina rehefa naheno fa tonga taty Sambava ny Filoham-pirenena ny faran’ny herinandro teo, saingy hatramin’izao samy mifampijerijery fotsiny ka manontany tena ireo traboina hoe : oviana vao hisy handray an-tanana ?

Ny trano rava, ny vidim-piainana niakatra izay tsy izy intsony koa manaitra ny mpitondra ireo traboina mba hijery azy ireo fa tena sahirana.

Publié dans Tselatra

La cérémonie de l’Ouverture officielle de l'année universitaire 2017 de toutes les universités de Madagascar se déroule à Ankatso demain 16 mars 2017.

Publié dans Fil info

Le pont au PK 215, entre Lohariandava et Andekaleka a cédé suite aux crues lors du passage du cyclone Enawo la semaine dernière. La ligne Antananarivo – Toamasina est interrompue. Les travaux de réhabilitation risquent de prendre plusieurs semaines voire des mois.

Cette situation impacte sur le ravitaillement en carburants de la Capitale et ses environs, mais la Logistique Pétrolière cherche actuellement des solutions pour palier à ce problème.

Pourtant, l’Office Malgache des Hydrocarbures (OMH) rassure la population qu’Antananarivo dispose à ce jour, deux semaines de stock de carburants, et qu’un navire-pétrolier venait de livrer de carburants hier à Toamasina, donc il n’y aura pas de soucis à se faire en ce qui concerne la distribution de carburants aux usagers.

Publié dans Fil info
mercredi, 15 mars 2017 10:41

Notre terre aux…étrangers

Depuis plus d’une décennie, on serine au peuple Malagasy le besoin du pays des bienfaits des investissements étrangers. Des déclarations comme quoi il est impossible de vivre et de se développer sans aide extérieure sont légions. Nos hauts responsables, depuis 2002, proclament que nous sommes pauvres et ne nous suffisons pas à nous-mêmes.

En fait un lavage de cerveau a été instauré de facto pour que les Malagasy admettent sans la moindre récrimination que les étrangers sont nécessaires pour s' « enrichir ». La réalité en est tout autre, cet appel aux capitaux extérieurs ressemble beaucoup plus à un bradage de notre terre en échange de quelques miettes de dollars ou d’euros dont la majorité des habitants ne voit pas la moindre couleur.

Plus les annonces de l’arrivée de milliards de dollars s’accumulent plus le nombre de Malagasy pauvres augmente d’années en années.

Après les vingt ans et plus de socialisme voilà qu’on a privatisé toutes nos banques à des sociétés étrangères sans que l’Etat ou un quelconque investisseur national ait pris part. Certes la gabegie régna dans la gestion des sociétés d’Etat entre 1975 et 1995, mais cela ne sert pas d’excuses pour livrer la quasi-totalité de notre économie aux mains des étrangers. Les aides et investissements extérieurs ne se font pas sans garantie de leur côté.

Publié dans Editorial
mercredi, 15 mars 2017 10:30

Andapa-Sambava : Trafic perturbé

La présence des troncs d’arbres abattus lors du passage du cyclone Enawo sur la chaussée d’il y a une semaine, gêne la circulation d’automobiles entre Andapa et la Capitale de la SAVA, Sambava.

Publié dans A la Une

Nandroso vahaolana fa tsy misy mihaino, ianjadian'ny tsy fahaiza-mitantana. Nitroatra ny mponin'Ilanivato Anosipatrana ka nidina an-dalambe sady nilanja sorabaventy omaly 14 marsa manoloana ny fisian'ny ranobe tsy mety ritra eny an-toerana, ahiana hitondra valanaretina.

 

Publié dans Tselatra

Efa manomboka mitady hirodana ireo trano eny amin’ny faritra iva, saingy tsy mety hiala ao ireo olona, ka miteraka disadisa eo amin’ny filoham-pokontany sy ireo mponina.

 

Publié dans Tselatra
Page 2 sur 2