Fidel Castro même décédé n'arrête pas de diviser les opinions

  • dimanche, 27 novembre 2016 18:32
  • Photo net

Au deuxième jour de deuil des Cubains, les opinions sont divisées, hommage pour les révolutionnaires, liesse de joie pour certains pour la liberté de Cuba aux mains d'un dictateur.

Tandis que le premier ministre Canadien, Justin Trudeau, lors de son discours à l'ouverture du XVIè sommet de la francophonie, a rendu hommage au feu Fidel Castro, le député conservateur Maxime Bernier n'arrive pas à croire que leur premier ministre exprime une “profonde tristesse” et considère comme un “ami” un dictateur méprisable qui a tué et emprisonné des milliers d'innocents et exilé plus d'un million de personnes".

Il faut se rappeler qu'il y a quarante ans, le père de Justin Trudeau, Pierre Trudeau, ancien premier ministre canadien, durant la guerre froide, s'était rendu au Cuba en dépit des avis de Washington.

Donald Trump, considère Maximo de "dictateur brutal qui a opprimé son propre peuple"

La sœur de Fidel Castro n'ira pas à l'enterrement de son frère.
Mon frère «a transformé l’île en une énorme prison entourée d’eau», a déclaré Juanita Castro
«Je ne me réjouis pas de la mort d’un être humain, et encore moins s’il a mon sang et mon nom»

Fidèle Castro a été incinéré hier, des processions sont prévues à partir de ce jour à travers la ville. Il sera enterré dimanche prochain pour respecter les 9 jours de deuil.

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.