COMMUNIQUE DE PRESSE

  • jeudi, 14 mai 2020 20:48

Dans le cadre de la surveillance épidémiologique du Covid-19, le 6 mai 2020, l'Institut Pasteur de Madagascar ou IPM a signalé aux autorités malagasy respectivement 32 cas positifs dans la matinée et 35 cas dans la soirée, soit un total de 67 cas positifs déclarés en une seule journée. Au vu de plusieurs paramètres pris en compte et d'anomalies manifestes, il a été constaté que ce nombre de cas était trop important et a suscité de nombreuses interrogations, justifiant la décision de l'Etat de refaire les prélèvements et re-tester les patients par le Centre d'Infectiologie Charles Mérieux ou CICM à Ankatso Antananarivo.

Les prélèvements ont été traités simultanément par le CICM et par l'IPM, pour ensuite procéder à une confrontation des résultats des deux laboratoires.

En parallèle, une enquête a été diligentée par les autorités malagasy, enjoignant l'IPM à mener une investigation interne afin de déterminer les causes de cette situation anormale.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a reçu en début de soirée de ce mercredi 13 mai 2020, le rapport des premières investigations menées.

Les protocoles utilisés par l'IPM et le CICM étaient identiques, ayant permis de dégager les résultats suivants sur les 67 prélèvements et tests refaits:

- 55 effectivement traités, dont 5 CAS POSITIFS CONFIRMÉS,

- 11 non concluants et à refaire encore,

- 1 cas négatif post-mortem (il s'agit de la personne décédée suite à de graves cas d'insuffisance rénale).

Le taux de concordance global entre les résultats des deux laboratoires CICM et IPM est de 98%.

Les éléments de réponse fournis par l'Institut Pasteur de Madagascar sur les résultats erronés, n'ont pas permis d'élucider les interrogations légitimes des autorités. Les investigations vont se poursuivre jusqu'au bout pour identifier les failles et les responsables. Les résultats finaux de ces investigations seront rendus publics.

Les autorités malagasy sont conscientes des épreuves traversées par toutes les personnes ayant été déclarées par erreur cas positifs aux tests initiaux du 6 mai dernier. Des mesures vont être prises dès demain pour permettre d'abord un accompagnement psychologique et ensuite une prise en charge de tous les concernés dont la surveillance stricte de leurs états de santé.

Antananarivo, ce 13 mai 2020

La Porte-parole du Gouvernement

Lalatiana ANDRIATONGARIVO
Ministre de la Communication et de la Culture

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.