Insécurité: Six cas de kidnapping en dix mois à Antananarivo

  • vendredi, 19 janvier 2018 18:30

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. L’insécurité devient le quotidien des Malagasy, les Tananariviens en particulier. Attaques à main armée, cambriolage, vol à la tire, prise d’otage comme c’est le cas à Malaimbandy, s’ajoute à ceux-là le kidnapping, qui tend à devenir monnaie courante.

Le dernier en date est le rapt qui a touché cette fois un membre de la famille Kalidas, le mercredi 17 janvier 2018 à Antanimena, Antananarivo.

Cette fois, la victime, âgée de 68 ans,a été violemment arrachée de sa voiture par une bande de 6 hommes, lourdement et visiblement bien entraînés aux techniques Commando, qui ont ensuite disparu de la circulation entraînant avec eux la victime à bord d’une moto.

Il est toujours entre les mains des ravisseurs. Jusque-là rien n’a filtré si ces derniers sont entrés en contact avec la famille de la victime pour demander une rançon en échange de la libération de Kalidas.

De source près de sa famille, la victime est cardiaque. Il doit prendre de médicament quotidiennement.

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.