Une autre forme de kidnapping ?

  • jeudi, 27 septembre 2018 08:40
  • Anonymous
  • Photo Archives

Depuis quelque temps on n’entend plus dans les faits divers la rubrique sur les enlèvements des Indo-pakistanais ou Karana. Comme si cette communauté prospère n’intéresse plus les demandeurs de rançons.

Des rumeurs circulent sur l’arrêt brusque de ce type d’opérations. Certains prétendent qu’après ce qui s’est passé à Anosivavaka, ceux qui ont l’habitude de faire de tels actes ont été sérieusement avertis. Nous n’avons pas pu vérifier la véracité de telles affirmations.

D’autres prétendent que c’est un calme avant une tempête qui aura lieu au moment des élections.

Il est vrai qu’une grande partie de la communauté karana est partie se réfugier soit à Maurice soit en Afrique du sud, le temps de voir la tension politique baisser.

Mais pour ceux qui sont resté dans leur pays d’adoption, le kidnapping a pris une autre forme : les menaces téléphoniques.

En effet, des individus continuent de les menacer à décaisser s’ils ne veulent pas être enlevés !!!

Finalement le chantage continue de plus bel. La peur s’installe de nouveau, de voir sa famille disparaître ou tout simplement assassiner.

Beaucoup de Karana savent que ceux qui les ont razziés sont pour la plupart des protégés de certains membres des forces de l’ordre. Donc faire confiance à ces derniers est une attitude vaine.

Les armes retrouvées dans la voiture des bandits à Anosivavaka appartiennent aux forces de l’ordre et dans ce genre de cas de figure l’enquête est close.

Les quelques kidnappeurs qui se font choper sortent après 1 mois de détention et même les récidivistes !

Depuis plusieurs années cette communauté considérée comme riche a toujours la cible de convoitise. Il est vrai qu’en partie la population a raison de critiquer les attitudes de certains opérateurs karana, mais ce n’est point une raison de les en vouloir avec une telle hargne. Car c’est dans cet état d’esprit que quelques uns en ont profité après les OPérations KArana (Opeka) des années 80-90, voilà le Kika (Kidnapping Karana) des années 2000 !

D‘autant plus que la propagande se résume à ceci : « on va reprendre les biens des étrangers, pour ne pas dire karana et on sera sauvé !!! ». Ce qui encouragera des petits malins à menacer de nouveau les Indo-pakistanais à payer des rançons.

Ce qui est malheureux dans cette histoire et que les soi-disant patriotes ne semblent point pour le moment rameuter grand monde quand il s’agit de développer le pays en contrôlant nos ressources : par exemple comment faire, afin d’exploiter nos gisements pétroliers, augmenter nos productions agro-alimentaires vers l’autosuffisance, comment créer de la valeur ajoutée pour enrichir notre économie,…

Non, on s’éternise à dénoncer le néocolonialisme, les Karana et les Chinois qui volent nos terres et pillent nos richesses !!

Comme boucs émissaires, ces Asiatiques servent à cela. Pendant ce temps, les candidats se bousculent chez les Occidentaux, chez les Russes, Chez les Africains, pour faire belle figure.

Le kidnapping de Karana peut toujours changer de forme à l’allure où cela entrera dans les traditions !

Anonymous

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.