Cobras et crocodiles

  • mercredi, 29 août 2018 10:04
  • Anonymous
  • Photo illustration Net

Chez nos cousins malais de Malaisie, il y a un adage qui dit « si tu rencontres en même temps un cobra, un menteur (par exemple un politicien) et une sorcière, lequel tueras-tu en premier ? » Réponse : « le menteur, la sorcière et enfin le cobra », cette réponse est révélatrice d’une mentalité reconnaissant le degré de dangerosité de certains.

Chez nous, de l’autre côté de l’Océan indien, cet adage demeure une réalité, même si le serpent venimeux dénommé « cobra » n’existe pas car ici on préfère rencontrer une sorcière qu’un menteur (aleo mifanena amin’ny mpamosavy toa izay mifanena amin’ny mpandainga).

Hery Rajaonarimampianina est, sans le savoir, un terrariophile et l'herpétologue, c’est-à-dire un éleveur de serpents pour ne pas dire de cobras.

Malheureusement pour le numéro 12 de la future présidentielle, il n’est pas en Inde, là-bas on arrive à domestiquer les cobras. Grâce à une vieille technique ancestrale, certains troubadours arrivent à apprivoiser ces reptiles dangereux en les faisant tortiller au son d’une flûte.

Mais à Madagascar, nous ignorons ce type d’expertise, et Rajao comme beaucoup a gardé dans son équipe quelques cobras, c’est-à-dire, des collaborateurs qui n’ont pas hésité à se retourner contre lui !

Eh oui, les cobras et les crocodiles n’hésitent pas à mordre la main qui les ont nourris et cajolés durant 5 ans.

En scrutant la liste des 36 candidats à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain, il y a 3 ex-premiers ministres, un chef d’institution apparenté HVM, 3 anciens ministres, sans compté un directeur d’un important département du secteur budgétaire.

Est-ce une stratégie afin de disperser les voix du numéro 12 ? Personne n’y croit, car tout ce beau monde a accumulé en 5 années de présence au sein du pouvoir ou à tourner autour, des magots considérables rien qu’à regarder leur mine patibulaire et les visages arrondis !

Les corruptions ont rapporté et qu’il faut maintenant justifier cela en se…portant candidat à la magistrature suprême, une vieille tactique bien africaine.

Les jaloux, ceux qui n’ont pas su amasser des sous, peuvent hurler aux complots et autre Franc-maçonnerie, la réalité c’est que Rajaonarimampianina a été entouré de crocodiles et cobras qui se sont retournés contre lui.

Evidemment les ralliements ne sont que de façade, surtout pour les petits calibres, espérant ainsi recevoir une manne financière distribuée durant la prochaine propagande mais sans plus.

Les Malagasy nagent en pleine misère et surtout dans des eaux pleines de crocodiles et sur des terres où pullulent des hommes-cobras qui n’hésitent à mordre sur tout ce qui bougent, car même parmi les « refondateurs » il y a des cobras et sauriens affamés. Ce n’est pas demain que nous sortirons de ce trou nid de cobras !

Anonymous

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.