Présidentielle du 7 novembre: Un éventuel report dans l’air

  • jeudi, 09 août 2018 07:38
  • Anonymous
  • Photo Net

Même si Andry Rajoelina se démène comme un beau diable afin de faire connaître à tous Madagascar son IEM (Initiative pour l'Emergence de Madagascar) et ce, après qu’il a réussi de chapeauter le premier ministre de consensus dont la seule mission est d’organiser les élections qui débuteront le 7 novembre prochain.

Mais tous les calculs de l’ex-PHAT risquent de tomber à l’eau et on se demande s’il n’est pas le seul à croire à ce calendrier. Beaucoup se pose la question si un éventuel report n’est pas dans l’air, en voici les raisons:

1- On est dans le début de la saison des pluies et selon la HCC, les élections ne doivent jamais se tenir à cette époque afin d’éviter les mauvaises conditions de transport risquant de fausser le bon déroulement du vote;

2- Le gouvernement de consensus est dépassé par cette insécurité généralisée (kidnapping, attaques à main armée partout). Personne ne sait qui est derrière ces individus possédant les mêmes armes que les forces de l’ordre;

3- A l’exception d’Andry Rajoelina, les grosses pointures rechignent à déposer leur candidature à Ambohidahy. La rencontre d’Ankaramalaza entre Ravalomanana et Rajaonarimampianina durant le jubilé de la 77ème anniversaire du Toby Nenilava a-t-elle une relation avec ce qui se passe ?

L’ancien président et fondateur de Tiko a prévu de déposer sa candidature la première semaine d’août et puis soudain plus rien. Le Tiako I Madagasikra (TIM) envisagea de faire un grand meeting à Mahamasina le 5 août dernier mais on parle d’un renvoi au 11 août (samedi), jusqu’à maintenant pas de communication concernant ce grand rendez-vous;

4- TIM, comme HVM, gardent le silence concernant ces élections comme si chacun tente d’éviter d’en parler, qu’est-ce que l’on veut cacher ?

Seul Andry Rajoelina veut y croire ! Est-ce la raison qui pousse certains à reparler du « putsch de 2009 », des origines de l’enrichissement de l’ancien chef de la transition,…Une véritable campagne anti-Rajoelina se déchaîne. Même son ancien 1er premier ministre Monja Roindefo est dans le collimateur du Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO), ce n’est point un hasard de calendrier, il y a anguille sous roche;

5- Les barons du TIM se tiennent à carreau et font savoir qu’ils attendent les instructions de Faravohitra avant de faire quoique se soit. Il peut y avoir un ordre de…patienter avant d’annoncer officiellement la candidature.

Y-a-t-il un accord secret entre Rajaonarimampianina et Ravalomanana pour abattre Andry Rajoelina ?

Après tout, ceci fait partie du jeu selon l’adage : "Je te tiens et tu me tiens par la barbichette".

Seule la Nation continue de souffrir avec les bandits, les accidents de la route, voire du rail. Il y a les coupeurs et mitrailleurs de route, sans oublier un prophète/bandit qui menace de couper la caboche de ceux qui se « payent la tête » de son champion.

Anonymous

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.