Période électorale: Anarchie

  • mardi, 31 juillet 2018 08:19
  • Anonymous
  • Photo Archives Gasypatriote

On entre petit à petit dans la période électorale (pré, pendant et post), et ce malgré le souhait de quelques uns de voir ces élections reportées… sine die pour différentes raisons.

D’abord, il y a ceux qui n’ont pas les moyens financiers d’affronter ce scrutin, car 50 millions de MGA de caution en cette période d’inflation a de quoi décourager, sans compter les dépenses pour la campagne elle-même, malgré la Décision de la HCC n°15-HCC/D3 du 3 mai 2018 portant sur la loi organique n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums:

"Sur la contribution aux frais d’impression des bulletins uniques

42-Considérant que l’article 122 de la loi organique n°2018-008 dispose que « Tout parti politique ou organisation présentant ou soutenant un candidat ou une liste de candidats, tout candidat ou liste de candidats, est tenu de verser une contribution aux frais d’impression des bulletins uniques, dont la quittance de versement est jointe au dossier de candidature » ;

Que l’alinéa 2 du même article ajoute que « le montant ou le taux de cette contribution est fixé par voie réglementaire selon chaque catégorie d’élection » ;
Que les élections sont un service public de l’Etat ;
Qu’en conséquence, l’impression du bulletin de vote unique devrait être pris en charge par les pouvoirs publics ;
Que si une contribution des candidats ou des listes de candidats est concevable, elle devrait être d’un montant raisonnable, ne constituant pas une discrimination par l’argent des candidatures".

Mais la CENI a décidé autrement, et comme dans son habitude, la HCC reste muette dans l’inexécution de ses décisions, se cachant derrière le fait que c'est à l’exécutif de faire appliquer les lois et décisions.

En alimentant certains troubles (insécurité, revendications,…), d’autres espèrent pouvoir « surgir de l’ombre » avec comme équation: une transition basée sur la refondation et profiter du passage au pouvoir afin de se présenter aux présidentielles.

Malheureusement ils ont été doublés par les 73 députés du changement qui ont obtenu une transition dénommée « gouvernement de consensus », ayant pour mission de préparer le bon déroulement des présidentielles.

Refondateurs et consensuels ne semblent pas du tout satisfaits de la situation actuelle, en fait nos politiciens ne s’accommodent jamais de discipline de conduite et d’éthique. Chacun trouve toujours une faille dans le système, sans oublier les tacles et autres placages qu’ils se font entre eux.

Les suiveurs et militants ne sont pas du reste, comme on le voit dans les réseaux sociaux, l’épandage de fausses nouvelles débute à fleurir !

Certes on n’est pas encore dans la période de battage mais à l’allure où vont les choses c’est tout comme. Affichages, arrivées en grande pompe, interventions médiatiques,…tout est bon pour paraître devant le public.

Il y a d’anciens ministres qui tentent de donner leurs visions de la politique alors que leur passage dans l’administration HVM a montré qu’ils ne sont que des 2nd couteaux profitant de la manne financière du gouvernement.

Nous avons cette fâcheuse habitude de rejeter sur les autres nos défaillances et autres faiblesses, plus particulièrement sur les Indopakistanais (Karana) dont certains sont chez nous depuis plus de 5 générations et dont les enfants rentrent au pays après leurs études à l’étranger, contrairement à certains qui squattent les murs parisiens.

Alors que nos descendants préfèrent rester à l’extérieur, car entre nous, c’est une guerre civile sans dire son nom à cause d’une jalousie morbide. Viennent ensuite les Chinois dont les pseudo-patriotes/nationalistes accusent de voler nos biens, alors que nos produits miniers passent dans le marché parallèle dont les initiateurs sont les politicards eux-mêmes !

Ce sont ces derniers qui écument l’Asie pour faire venir ces étrangers aux origines opaques, dénoncer la présence d’opérateurs chinois n’est pas un acte de patriotisme mais une autre guerre civile entre politiciens en quête de …mallettes.

Enfin il y a les Français, nos anciens colonisateurs, boucs émissaires depuis 60 ans, on leur attribue tous les maux. En réalité ceux qui dénoncent la présence française, n’ont qu’un seul but: chercher la reconnaissance de l’ancienne métropole afin d’avoir quelques Euros !!!

Pas étonnant que notre pays n’avance guère, pour ne pas dire, fait marche arrière ! Les élections sont pour bon nombre de nos concitoyens une période de fêtes sur fond d’anarchie et tout le monde ignore superbement les vrais bons candidats.

Anonymous

 

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.