Team building en plein Saint Valentin

  • mercredi, 14 février 2018 10:04
  • Anonymous
  • Photo Net

Le Team building, se traduit littéralement « construction d'équipe », il vise à renforcer la cohésion d'équipe, améliorer sa performance et aussi résoudre les éventuels conflits. Le Team building est appelé aussi « coaching d'équipe ».

La démarche de Team building a pour but d’accompagner une équipe pour l'aider à mieux se connaître, à réfléchir sur son fonctionnement et lui permettre de dégager une vision partagée et aussi de mieux vivre collectivement le changement.

Cette expérience contribue à l'appropriation d'une intelligence collective au service de l'organisation, et dans le fond il n’y a aucun mal et beaucoup d’organisations ont essayé cette expérience.

Cette fois-ci c’est le gouvernement qui partira au vert durant deux jours à Mantasoa et ce pour « réfléchir et discuter des problèmes de l’inflation surtout le prix du riz, l’insécurité, des kidnappings, peut-être aussi des lois électorales,… ».

Combien ce genre d’ « expérience » coûtera-t-elle à l’Etat ?

On est à peu près sûr que les éminents membres du gouvernement ne logeront pas chez l’habitant ! Certainement pas dans des chambres, bungalows ou cases de seconde catégorie à 1 Ravinala.

L’ancienne résidence présidentielle est assez contiguë pour loger environ plus d’une trentaine de personnes. Dans un Lodge au bord du lac, un bungalow familial avec mezzanine se loue à 150 000 MGA avec 25 000 MGA le lit supplémentaire, le petit déjeuner se sert à partir de 8 000MGA, le menu est à 25 000 MGA par personnes.

Des tarifs corporates et autres packages sont disponibles. Sur un autre « domaine » il faut compter 125 000 MGA la chambre double, 155 000 MGA la familiale, 185 000 MGA le studio familial et 255 000 MGA la suite, le petit déjeuner se paye à 13-15 000 MGA et le menu est servi à 40 000MGA.

Faisons un petit calcul comptable pour les dépenses de 30 ministres sans compter les directeurs et chefs de service qui y participeront en préparant les dossiers « techniques », les secrétaires pour les saisies, les protocoles qui suivent leur ministre respectif, les chauffeurs et autres intendants.

Tout ceci coûteront des millions de MGA aux contribuables malagasy. Et pourquoi pas certains ministres n’amèneront-ils pas leurs femmes ? Il ne faut pas oublier que c’est la Saint Valentin à moins que..., mieux vaut en profiter quand on est payé aux frais de la princesse.

Beaucoup de nos compatriotes se pose la question : à quoi sert tout cela car c’est la même chose qu’un conseil des ministres, les sujets à traiter sont urgents et ils ont dû être solutionnés depuis les 4 années passées au pouvoir?

Emmener les ministres en week-end de Saint Valentin fera-t-il progresser le pays?

Les millions dépensés pour ce genre d’expérience auraient bien pu servir pour d’autres urgences nationales (réparations des dégâts cycloniques entre autres).

Les ministres s’isoleront-ils comme les moines dans ce cas, la politique est devenue un sacerdoce. A moins que ce « team building » est un dernier adieu à ce pouvoir qu’ils vont quitter d’ici quelques mois, « every thing is possible » car pour certains c’est le dernier Saint Valentin à célébrer fastueusement avant de retourner dans l’anonymat.

Anonymous

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.