Une élite défaillante

  • jeudi, 18 janvier 2018 08:38
  • Anonymous

Nous appelons par élite ceux qui ont fait un cursus d’enseignement supérieur avec brillance et réussite.

« Tsy lany olo-manga ny Malagasy », les Malagasy ne manquent pas de savants, malheureusement dans la réalité, c’est loin d’être le cas en regardant ce qui se passe dans notre pays. On se demande même si le comportement standard de cette élite ne se résume pas en ces mots « culture de démission et botte en touche » pour reprendre un terme de rugby.

Les grands-pères et pères diplômés, pour la plupart, ont failli devant la Colonisation pour ne pas dire ont collaboré avec elle afin de se constituer un magot et conserver leur place d’élite sous les républiques successives après le retour de l’indépendance.

Malheureusement la qualité de cette élite n’a fait que diminuer au cours des décennies. L’illustration récente est ce scandale concernant Houcine Arfa et c’est selon il n’y a pas photo.

Ce « contractor », synonyme moderne de « mercenaire » est venu à Madagascar superviser la sécurité présidentielle. Beaucoup d’Etats d’Afrique et d’Asie le font, l’année dernière les Philippines en ont utilisé contre l’attaque de Mindanao par des Islamistes. Car l’emploi de « sociétés militaires privées » évitent certains désagréments diplomatiques pour les pays où ils sont inscrits au tableau de …commerce !

Effectivement ces sociétés ou ces personnes doivent rendre compte aux services de renseignements de leur pays d’origine pour que leur mission ne soit pas en contradiction avec les intérêts de leurs Etats. En termes plus clairs si le contractor Houcine Arfa, ex-légionnaire, est vraiment venu effectuer sa mission à Madagascar, c’est que les « services français » sont bien tenus au courant et qu’il n’est pas une exception.

Comment nos chers responsables membres de l’élite ne soient pas au courant ?
Cela signifie-t-il que nos gouvernants possèdent des lacunes en connaissance générale ? Si l’on ne veut pas avoir affaire directement avec la France pourquoi ne pas choisir d’autres Etats aussi experts en matière de sécurité : Israël, Afrique du Sud, Indonésie… A moins que nos forces de l’ordre ne baragouinent que le Français alors là c’est une vraie lacune.

Est-ce le prix d’une telle prestation dans le cadre d’Etat à Etat qui a bloqué cette éventualité. Peut-être que le sieur Houcine Arfa est un manipulateur et affabulateur mais les sommes qu’il a engrangé en 1 an et demi de travail pourraient bien être le prix d’un contrat inter-étatique sans ce scandale en sus. A moins que faire travailler un « privé » est une forme de blanchiment d’argent ?

Le fait que Madagascar ne demande pas son retour est une manière implicite de reconnaître que la France ne va pas extrader son citoyen mais on réclame juste qu’il finisse sa peine dans une maison d’arrêt française. Nos élites espèrent qu’il passera d’une prison « ravinala »(pour ne pas dire mouches bleues, lalimanga) vers une prison 5 étoiles ! Quelle naïveté.

Mais le pire dans cette histoire est le silence de nos responsables qui pensent qu’en ne pipant mot « ils ne se disputent pas avec un fou » (tsy mifamaly amin’ny adala), mais Madagascar n’est pas le monde et ce silence est complice donc on accepte les faits incriminés.

En plus ce sont les larbins et autres petits poissons qui vont payer, 2 gardiens et le médecin major de la prison ont déjà pris la place d’Houcine Arfa à Tsiafahy. Ni ceux qui l’ont sorti de Tsiafahy par téléphone, ni la ministre qui a signé son autorisation de se faire consulter en extérieur pour une simple diarrhée, ne sont pas inquiétés.

Nos responsables se défendent maladroitement et cette administration HVM finira par se saborder par de telles âneries car des scandales à venir il y en aura. Nos élites n’ont que des connaissances superficielles et ne passent leur temps qu’à faire des emplettes à l’extérieur et à …saute-sauter.

Anonymous

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.