Assises régionales payées très chères

  • vendredi, 24 novembre 2017 15:29
  • Britto
  • Photo Archives Sobika Mahajanga

Durant son passage à Mahajanga le 05 novembre dernier, quelques jours après son élection au perchoir du Sénat, le président national du parti au pouvoir Rivo Rakotovao a annoncé l’organisation d’assise régionale durant ce week-end du 24-25 novembre.

Officiellement l’ordre du jour de cette assise sera l’établissement de la structure organisationnelle du Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ou HVM ainsi que la désignation des présidents et des délégués qui œuvreront à Mahajanga et pour la région de Boeny.

Le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, porte-parole du parti HVM, et coach de la région Boeny Harry Laurent Rahajason a souligné que le HVM « ne se contente pas d’œuvrer dans le secteur politique mais il agit également dans les actions de bienfaisance et sociales pour venir en aide à la communauté et le parti soutient aussi l’Etat Malagasy dans ses projets de développement ».

Ainsi le parti HVM fait appel à tous ses membres et toutes les personnes intéressées à venir assister à cette grande assise régionale qui aura lieu à Mahajanga. En plus, le parti HVM déclare ne pas faire de la discrimination et toutes personnes et parties prenantes souhaitant se rapprocher de lui et ayant la conviction de donner une nouvelle force pour Madagascar mais également pour eux-mêmes seront accueillies à bras ouverts.

On ne peut plus clair dans cette présentation des assises régionales du Boeny. En tant que parti de l’administration actuelle la question que se posent les observateurs d’où vient le financement ? Selon les traditions politico-culturelles malagasy c’est l’argent public qui payera en grande partie ces réunions, d’autant plus que pour épater la galerie, un conseil de gouvernement y sera organisé. Et cela sera fait au nom de la décentralisation que l’on a toujours ânonner depuis 4 décennies.

Cette décentralisation, inscrite dans les 3 Constitutions respectives depuis 1975, n’a jamais été effective dans la mesure où personne ne voulait l’appliquer réellement.

Ces assises ressemblent déjà à de la propagande en vue des présidentielles de 2018. Pourquoi sont-elles organisées la veille de l'année électorale ? Les responsables du parti ont eu 4 années pour mettre en place leurs structures régionales, mais ils ne l’ont pas fait car ils étaient conscients de l’incompréhension et surtout de l’aversion des Malagasy à leurs égards. Et comme à l’habitude de certains de leurs prédécesseurs on se précipite à la dernière minute.

La pseudo-ouverture illustrée par l’invitation à « toutes personnes et parties prenantes souhaitant se rapprocher de lui et ayant la conviction de donner une nouvelle force pour Madagascar mais également pour eux-mêmes » parle d’elle-même. C’est-à-dire que ceux qui veulent réussir dans leurs business dans les 5 années à venir, auront intérêt à assister à ces assises afin de gagner une « nouvelle force » pour eux-mêmes toute en intégrant la « nouvelle force pour Madagascar », Hery Vaovao ho an’ i Madagasikara (HVM).

En fait ces assises seront une rencontre entre d’éventuels sponsors, parmi eux une puissante communauté étrangère nombreuse dans la région et les responsables du parti en toile de fond, les modalités des accords pouvant se faire entre eux et les dirigeants en place.

Ces accords ressemblent à ceux que les hommes d’affaires font avec les institutions financières mais ici les rôles sont inversés, ce sont les businessmen qui donnent/prêtent du fric à un taux d’intérêt extensif. Cela signifie qu’ils vont se mettre plein les poches dans les affaires qu’ils vont traiter à l’ombre de l’administration.

En résumé l’actuel parti au pouvoir fera un peu de social et de bienfaisance, mais ce sera une rencontre plus d’ « affaires » que de politique.

La sauce (argent) coulera à flots, Mahajanga, la cité des fleurs, sera un lieu de rendez-vous très très chaud ce week-end. Ces assises se payent chères mais certainement des gens auront toujours faim sans que personne ne s’en occupe alors.

Anonymous

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.
 
 
B1 - Polyclinique
B2 - Toa