Un sénateur remplace un référendum

  • jeudi, 19 octobre 2017 20:20
  • Tigre
  • Photo Archives Sobika

L’épidémie de peste a mis au 2nd plan le rêve du Président de la République d’amender la Constitution. Le Chef de l’Etat voudrait changer la loi fondamentale selon ses besoins politiciens.

A l’image de celui qui va confectionner un costume chez le tailleur, après les prises de mesure (propagande), il y a les premiers essais (investiture) et les secondes vérifications (modification constitutionnelle) pour faire un habit à sa taille!

Après plusieurs semaines d’atermoiements et face aux critiques de toute part, le pouvoir HVM semble trouver la solution idoine pour éviter un référendum constitutionnel : nommé le premier responsable du parti au pouvoir Rivo Rakotovao au poste de Sénateur de Madagascar en remplacement d’Ahmad, parti au Caire comme président de la Confédération Africaine de Football (CAF).

Cette entrée du bras droit de Hery Rajaonarimampianina à l’hémicycle d’Anosikely et surtout son éventuel devenir de président du Sénat permettra au Chef de l’Etat de démissionner de son poste en toute sérénité, avant sa candidature à la prochaine élection présidentielle, selon l’alinéa 2 de l’article 46 de la Constitution de 2010, car le chef de la Chambre Haute est tout simplement son « alter ego ». Alors à quoi bon de jeter de l’argent par les fenêtres pour organiser un référendum.

Selon la déclaration de l’illustre professeur de Droit, Raymond Ranjeva, « les jeux sont faits », le Sénat est aux ordres et la Chambre basse aura certainement au début 2018 ce qu’elle a toujours souhaité (les 4X4 è !), le Législatif et l’Exécutif marcheront la main dans la main.

Comme le dit la chanson de Christophe, « Nous serons tous deux comme des amoureux. Nous serons si bien, main dans la main ». Tant pis pour les juges, le constitutionnaliste Honoré Rakotomanana sera écarté pour son honorable âge sans compter que le fait de se rabibocher avec une journaliste qui l’a attaqué n’est pas là pour améliorer son image vis-à-vis du HVM.

Les grèves du Syndicat des Magistrats de Madagascar(SMM) n’instaurent aucune confiance entre l’administration Rajaonarimampianina et le Juridique.

L'actuel président du Sénat, Honoré Rakotomanana se laissera-t-il faire fondre son rêve de remplir sa carrière de ravir le titre de Président de la République même pour une durée très courte de moins de 06 mois? Ou sortira-t-il de son chapeau les artifices juridiques pour prolonger son petit mandat.

Anonymous

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.
 
 
B1 - Polyclinique
B2 - Toa