26 juin de la misère

  • mardi, 27 juin 2017 17:13
  • Super User
  • Photo Sobika

Il faisait beau cette journée du 26 juin 2017, même si on est en plein hiver austral. Malgré l’aspect de plénitude des gradins de l’antique place de Mahamasina, il a fallu recourir au « paiement » de certains habitants de Fokontany pour les remplir afin de donner un aspect extérieur que la population participe avec « enthousiasme » à la célébration de notre indépendance recouvrée.

Mais d’où vient cette fâcheuse habitude de payer certaines personnes issues de dèmes constituant la classe sociale la plus défavorisée de la capitale et de ses environs ?

En parlant d’histoire, certains hauts responsables dépensent leur temps à rejeter sur les autres les fautes ayant causé la perte de la nation malagasy. Ils oublient d’abord qu’en payant ces mêmes dèmes, les décideurs royaux sont à l’origine de notre colonisation par la France.

Contrairement aux « mensonges » véhiculés par nos aînés, l’armée royale de l’époque était équipée de fusils et canons standards britanniques pouvant rivaliser avec ceux du corps expéditionnaire français. Mais avec une armée composée de « conscrits » peu motivés et d’officiers n’ayant aucune formation et de motivation, l’inéluctable est arrivé. Et voilà que tout recommence plus de 122 ans plus tard, on soudoie les mêmes dèmes pour applaudir le défilé militaire. Quelle honte !

En écoutant les interventions médiatiques des deux présidents, les observateurs tombent des nues. L’un et l’autre dénoncent les coups d’Etat, comme quoi l’amnésie est une maladie de vieillesse, car en 1975, il y a bien eu coup d’Etat.
En 2002, coup d'Etat par tricherie électorale, le fameux "1er tour dia vita", en remettant sur le rail les anciens membres de la HCC, après la bourde de déclarer les résultats à Mantasoa. Le Haza lambo a fini le reste.

En 2009, un raz de marée de manifestants contre la dictature a poussé le président à démissionner et s’enfuir.

Même le grand Andrianampoinimerina est arrivé au trône d’Ambohimanga en renversant son prédécesseur, absent des lieux pour quelques heures.

L’usurpation du pouvoir fait partie de la culture malagasy, il suffit de propager quelques fausses rumeurs afin de mobiliser les gens et la distribution de quelques dons et le tour est joué.

Sans oublier que cracher dans la soupe (rony) est une autre spécialité de certains politiciens, l’actuel chef de l’Etat en est la parfaite illustration. Il a servi la Transition avant de rejeter sur celle-ci, comme étant la cause de notre misère. Il a complètement zappé le fait qu'il était l'argentier de la Transition, et malgré qu'il n'y avait pas de financement extérieur, l'Etat a toujours pu honorer ses engagements et payer les fonctionnaires, mais actuellement, l'ordre constitutionnel retrouvé, les 10 milliards de dollar...encaissés, il a fallu recourir au prêt bancaire d'une banque allemande, et courir auprès du reny malala pour quémander le jour même de la célébration de la dite indépendance.

Mais la palme d’or de ces mauvaises habitudes revient au peuple lui-même en se laissant faire et avaliser toutes les vices de ses dirigeants (rois, présidents, et élus) avec comme fond de pensée « si j’étais à leur place, je ferais la même chose ».

Le fond de tout cela est la …paresse quasi-séculaire. Pour cette raison nos compatriotes préfèrent le vol au labeur ardu, le tout sur fond de revanche socio-économique, loin d’être résolue.

La célébration de la 57ème année du retour de l’Indépendance a été marquée par la multiplicité des commémorations familiales et/ou communautaires, à l’exemple de ces feux du Bengale tirés ici et là dans la capitale, en compétition avec les feux d’artifice officiels d’Anosy.

Ce type de manifestation peut provoquer des accidents, comme le soir du 25, dans le quartier dit de la « Météo » où un atelier de réparation de scooters a pris feu quand une bande de gamins ont jeté des pétards sous les motos en réparation !

Finalement c’est l’anarchie qui règne et que l’Asaramanitra (célébration à caractère divin) est devenu un Asara…maimbo.

Anonymous

 

Commentaires (3)
  • William James
    Mahavariana ny zava-misy e. Ny tena tia tanindrazana dia takona tanteraka na atao izay mahafaty azy na anaovana ady farimbona na sakana goavana hifanarahana @ mpanjana-tany (communauté internationale, SADEC no misolo ny senegaly mahazo baiko) mba tsy ho tonga @ fitondrana. Ny mpandroba harena no lasa eo.
    jeudi, 29 juin 2017 08:37
  • William James
    Mahavariana ny zava-misy e. Ny tena tia tanindrazana dia takona tanteraka na atao izay mahafaly azy na anaovana ady farimbona na sakana goavana hifanarahana @ mpanjana-tany (communauté internationale, SADEC no misolo ny senegaly mahazo baiko) mba tsy ho tonga @ fitondrana. Ny mandro mba harena no lasa eo.
    jeudi, 29 juin 2017 08:34
  • Brandon
    Que voulez-vous ? Les Andafiavaratra ont habitué les gens au "tsolotra" pour donner le pays aux français et pour s'emparer du pouvoir lors des différents coups d'Etat dont principalement celui de 2009.
    mercredi, 28 juin 2017 09:44
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.
 
 
B1 - Polyclinique
B2 - Toa