Je suis un pur indien natif de Madagascar

  • vendredi, 16 juin 2017 13:27
  • Super User
  • Photo Archives Sobika

OPINION

Je suis un pur indien natif de Madagascar. Ce qui va suivre ne contient aucune animosité envers qui que ce soit, et encore moins envers les Malagasy.

Côté économie : On n'arrête pas de dire que l'économie est monopolisée par les indiens, qu'ils profitent de la situation, qu'ils s'enrichissent sur le dos des Malagasy, qu'ils ne payent pas d'impôts,...

Une question : depuis combien d'années les Indiens sont-ils arrivés à Madagascar et combien sont-ils actuellement ?
Réponse : depuis environ 2 siècles et sont actuellement au nombre de C.

Les Malagasy ont toujours été à Madagascar, je suppose puisque c'est leur pays et les Indiens représentent un très faible pourcentage de la population. Alors comment ont-ils fait pour monopoliser l'économie ? Les Malagasy ne travailleraient-ils pas? Si. Mais les Indiens sont juste la partie émergée de l'iceberg que l'on voit. Et vous savez très bien que la grosse partie de l'iceberg est la partie immergée. Les grosses fortunes malagasy se font toutes petites, passent inconnues, et se font fantômes derrière l'écran des Indiens.

Ce sont bien des Malagasy qui sont propriétaires des terres malagasy. La plupart des Indiens qui ont un commerce à Tsaralalana, à Ankorondrano  ou ailleurs -Ivandry- paient un loyer, non des moindres, à un propriétaire Malagasy. Partie immergée de l'iceberg...

Prenez un jour le vol TANA/Chine. L'avion, à 90%, est plein de Malagasy. Et cela tous les jours. Quels business font -ils ? Quelles valeurs marchandes déclarent-ils ? Quelles taxes payent -ils ? Allez faire un tour au CITIC et SUPRÊME CENTER. Combien d'indiens contre combien de Malagasy ? Partie immergée de l'iceberg...

Tout contrairement, les Indiens investissent, en ouvrant des magasins autant modernes que possible selon les moyens de chacun, créent de l'emploi, embellissent la ville, promouvant l'économie. L' Indien ouvre les portes de son commerce avec ponctualité, avec la même rigueur, des années durant. Après, s'il est y a un profit qui suit, c'est un peu logique non? Le but même du commerce est de générer une plus value.

Faites un jour, un samedi en particulier, le parking d'une grande surface. Vous serez ébahi par le ballet des Malagasy dans des voitures de luxe, les chariots remplis à ras bord de produits coûteux, chargés à l'arrière dans les coffres par des chauffeurs qui ne semblaient pas du tout être au septième ciel.

Les Indiens sont sollicités tout au long de l'année, comme une vache à lait. Demande de sponsoring et de participations en tous genres, parce qu'ils ont un business pignon sur rue, qu'ils ne se cachent pas. Même les mendiants font du porte-à-porte devant les magasins des Indiens. Vont-ils toquer à la porte des autres gens pour demander de l'argent ? Jamais. Ils n'oseront pas, de peur de se faire taper dessus.

Les indiens sont accusés d'être des corrupteurs de première classe. Leur laisse-t'on le choix ? Non. En fait dès qu'on a un Indien en face de soi, la première pensée est de se demander comment le saigner. On ne lui laisse aucune alternative, car à tous les niveaux, c'est exactement le même réflexe.

J'ai connu le cas d'un Indien importateur, qui travaille, ou tente de travailler légalement. Son conteneur était à la douane. Une après l'autre, des recherches et des raisons des plus délirantes ont été évoquées pour ne pas sortir le conteneur. Au final, agacé et de peur d'être taxé pour frais de magasinage, l'Indien a demandé à son transitaire de faire ce qu'il avait à faire. L'administration a été corrompue par les Indiens. Ok.

L'île Maurice est majoritairement composée d'Indiens de toute provenance. Économie resplendissante. En fait, les Indiens sont devenus les boucs émissaires de la bourgeoisie malagasy, la vraie, la pure. Cette bourgeoisie, essentiellement tananarivienne, entretient un sentiment de haine et de racisme, qu'elle travaille à transmettre à toute la population. Ou est le patriotisme de cette classe privilégiée de propriétaires et d' affairistes de l'ombre?

Leurs enfants sont scolarisés dans les grandes écoles étrangères de la capitale. Dédain de l'enseignement malagasy, leur source première de culture. Ensuite ils sont envoyés à l'étranger pour leurs études supérieures. Les enfants Indiens aussi. Mais après ? L'enfant indien retourne au pays pour succéder aux aînés et faire développer leur commerce dans leur pays. L'enfant malagasy reste à l'étranger, toute l'intelligentsia malagasy reste à l'étranger, sans en faire profiter son pays.

Effarant, leur nombre aux États Unis et en Europe. Faites les converser en langue malagasy pendant leur séjour de vacances à TANA. Vous serez mort de rire. Ils ne savent plus, ils ne peuvent plus parler malagasy. Les enfants des indiens la maîtrisent.

Les indiens sont racistes parce qu'ils ne se marient pas avec des malagasy. Mais se marient-ils pour autant avec des français, des américains, des polynésiens ou autres ? Une famille bourgeoise des hauts plateaux accorderait-elle la main de leur fille à une autre ethnie malagasy?

 

Commentaires (3)
  • online pharmacy viagra generic
    viagra 100mg gia bao nhieu
    viagra on sale at boots
    [url=http://viagramtxgeneric.com/]buy viagra original[/url]
    which is better 10mg or 20mg of cialis
    vendredi, 23 juin 2017 21:06
  • Je suis aussi comme celui qui donne une OPINION, mais je préfère dire que je suis un zanatany, terme qui correspond mieux aux valeurs que je défends.
    Depuis quelques temps, beaucoup des commentaires sont publiés sur les medias à Mada sur le communutarisme.

    Il serait temps que chacun de nous propose quelque chose de concret pour changer les choses au lieu de juste de se critiquer mutuellement.

    La question qui se pose à nous tous les zanatany est que pouvons nous faire pour "VIVRE ENSEMBLE".

    Nous avons initié un projet pour promouvoir cette vision.

    Pour en savoir plus et nous rejoindre :
    https://plus.google.com/communities/103371723791963564142
    samedi, 17 juin 2017 10:51
  • Lamy
    Je vous comprends Karana , Nous savons très bien qu'il y a des bons et des mauvais Karana . Hélas les malgaches ne connaissent que les mauvais Karana , des corrupteurs et magouilleurs et arrogants la majorité et méprisent les malgaches , et à cause de cela ils sont frustrés
    A chaque trafic d'or à Ivato , la majorité sont des Karana .. Combien de malgaches possèdent des comptes dans les paradis fiscaux comme eu Panama . Selon les médias , ils ont recensé 4 Karana originaires de Madagascar
    Aussi dites à vos compatriotes d'arrêter les magouilles en tout genre car ils profitent de la pauvreté des malgaches pour pouvoir les corrompre
    vendredi, 16 juin 2017 19:45
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.
 
 
B1 - Polyclinique
B2 - Toa