Un modèle à méditer

  • jeudi, 20 avril 2017 11:00
  • Super User
  • Photo Net: Conakry Guinée

Ces dernières semaines, le président guinéen Alpha Condé, président de l’Union Africaine (UA), nous a montré qu'il n'était pas homme à prendre des gants. Ce chef de l’Etat guinéen n’a pas hésité à tancer ses homologues africains et il a parfaitement raison.

Comment certains dirigeants de ce continent osent défier leurs compatriotes en menant un niveau de vie 1000 fois supérieur à celui de leurs concitoyens et ce avec la complicité des dits bailleurs de fonds.

Effectivement comment croire que ces Occidentaux sont nos alliés indispensables alors qu’ils demandent aux forces vives de chaque Nation de patienter en attente de calendrier électoral !! En d’autres termes cela s’apparente à « non-assistance à Nation (personne) en danger », c’est eux qui doivent être jugés devant le Tribunal Pénal International (TPI) mais non les leaders africains qui osent défendre leurs intérêts nationaux.

Ces derniers sont présentés comme des criminels de guerre et autres génocidaires.

En prenant les rênes de l’UA, Alpha Condé n’a pas hésité à lancer un appel à ses compères pour « couper le cordon ombilical avec la France ». Quand aura-t-on un leader de cette trempe ?

Il est à 100% sûr que le Conseiller spécial du Président actuel ne reviendrait jamais à Madagascar que sous la protection de l’ancienne puissance coloniale afin de se soustraire à un verdict trop sévère. Elle sera jugée que symboliquement !

En déclarant qu’on ne peut pas vivre sans les bailleurs de fonds, ils ont mis le pays sous gage envers les pays comme l’Union Européenne et les Etats-Unis. Rien d’étonnant à ce que les triades chinoises ne soient tentées elles aussi à mettre la main sur nos richesses. Pour une poignée de millions de dollars (quelques centaines tout au plus), depuis 2002 le tissu économique malagasy est devenu étranger.

La totalité de nos richesses vaut des milliards et des milliards de dollars, soit plus de 2000 fois plus que la valeur qu’on a mis sous caution.

Bien administré et bien géré, le PIB de Madagascar serait au moins le double de celui du Myanmar (Birmanie). Contrairement à ce qui a été véhiculé par les médias et bailleurs de fonds occidentaux, ce pays a connu un réel départ économique pas loin de celui de la Thaïlande et l’Indonésie durant les décennies de la junte militaire et ce en restant en économie quasi-autarcique !

Nous en Afrique et à Madagascar sommes des colonisés dans l’âme. A partir du 29 février 1869, les Malagasy furent infantilisés en s’inféodant culturellement à l’Occident et 30 ans plus tard s’ouvre la servitude d’abord sous forme de colonisation et par la suite la soumission aux ajustements structurels et cela depuis un siècle et demi !!!

Il est grand temps que l’on « devient majeur » comme l’affirme le président guinéen et que les responsables pensent à l’intérêt national comme le font les dirigeants asiatiques diabolisés par les Occidentaux.

Il est l’heure pour nous Malagasy de regarder vers ces modèles comme Alpha Condé et surtout les chemins pris par les Etat-nations d’Asie où le développement économique précède la démocratie.

Anonymous

 

Commentaire (1)
  • Alli In Stock Antibuse Propecia Discount Card [url=http://buyvarden.com]buy levitra online[/url] Sildenafil Acheter France
    vendredi, 27 octobre 2017 13:31
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.
 
 
B1 - Polyclinique
B2 - Toa