Etat de Droit ?

  • samedi, 01 avril 2017 19:21
  • Super User
  • Photo Sobika

De qui se moque-t-on dans ce pays ? 96% des Malagasy crèvent de faim et on leur parle de chimères. Un général et homme politique a bien dit : « je n’ai jamais vu un seul pays du Sud que la Banque Mondiale a pu sortir de la pauvreté ».

Il a bien raison car à l’exception du Japon après sa défaite de 1945, aucun Etat n’a pu se défaire de la misère avec les ajustements structurels et les conditionnalités pour quelques millions de dollars de…prêts.

La quasi-totalité de nos richesses minières et bien d’autres sont mises sous caution afin d’obtenir des miettes d’emprunt. Même nous, les Malagasy, ne savons pas à combien se chiffrent nos biens sur terre, sous terre et maritime, certainement des milliers de milliards de dollar.

Alors que les emprunts n’ont pas dépassé les 7 milliards de dollars ! Pas besoin d’être un expert-comptable pour comprendre le déséquilibre. Malheureusement une partie de nos élites sont atteints par le virus de l’endormissement envoyé par nos vrais bailleurs de fonds : l’Occident !

Les Occidentaux nous parlent de mauvaise gouvernance, mais qui place ces fripouilles à la tête de notre Etat ? Les Occidentaux eux-mêmes !

Parlons d’environnement : nous n’avons pas le droit d’exploiter nos hydrocarbures car cela nuit à notre biodiversité. Combien nous rapporte une poignée de touristes sac à dos visitant quelques sites de babacoutes couinant matin et soir, et le fait d’utiliser l’immense stock d'or et les stock en offshore d’huile lourde et de gaz !

Ce n’est pas en important du gaz de la Malaisie que nous allons préserver ce qui nous reste comme lambeaux de forêt. Ce n’est pas en laissant aux distributeurs privés le loisir d’appliquer la vérité des prix à la pompe que nous allons endiguer la super-inflation de 200%.

Telles sont les conséquences d’avoir appliqué à la lettre les « recommandations » de nos chers bailleurs. Ils sont les deuxièmes responsables de notre paupérisation après la Kleptomanie de nos dirigeants. Ils nomment nos hauts responsables sous forme d’ « élections », ils nous contrôlent à travers des ordres indirects « préservations de l’environnement », « abolition de la peine de mort », « respect des résultats des élections » (afin qu’ils puissent placer leur féal), …. « mariage des personnes du même sexe » !!!

Combien de couleuvres les dirigeants Malagasy doivent-ils avaler en mendiant à l’extérieur ? N’ont-ils aucun courage de développer leur Nation par eux-mêmes ? Ce n’est pas des séminaires sur l’Etat de Droit que ce peuple a besoin mais comment le faire avancer afin qu’il travaille pour manger à sa faim, un premier pas vers le vrai développement.

Anonymous

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.