Pseudo-victoire

  • mardi, 18 août 2015 16:15
  • Andry Baliba
Officieusement, le parti présidentiel Hery Vaovaon’i Madagasikara a raflé plus de 50% des postes de maires à pourvoir dans tout Madagascar. Le défi de remporter les 1000 communes est donc largement atteint. Même si ces élections sont un peu mitigées, une victoire c’est une victoire. Les bouteilles de champagne et les bois carrés peuvent sortir du placard.
A charge des ministres ou députés coach d’inventer les raisons de la réticence des électeurs avec un taux record jamais battu de 75% d’abstention. Jean Nicolas Randrianasolo, le député de Madagascar aux multiples couleurs politiques pour maquiller la déconvenue du Hvm dans sa circonscription à Betroka avance une histoire à dormir débout comme quoi, des dahalo ont saccagé des bureaux de vote. Il aurait pu se taire comme la députée Cathy de Mananjary battue à plate couture par la bande à Dadafara, président fondateur du parti Refondation totale de Madagascar, au cœur de son fief.
Mais après cette « pseudo- victoire » que va-t-il se passer ?
Les bailleurs de fonds, sont-ils finalement décidés à ouvrir les vannes au nom de la majorité remportée par le Hvm pendant les Communales ? Le nœud gordien du pacte de responsabilité va-t-il se résoudre ? Ou par coup de baguette magique, la guerre intestine entre la Présidence de la République et l’Assemblé nationale se transforme en amour avec un grand A au risque rendre jalouse la première dame qui vient d’étrenner une nouvelle coiffure.
Comme ça la loi de finance rectificative passera comme une lettre à la poste, le remaniement gouvernemental ne serait plus qu’un mauvais rêve pour le Premier Ministre Jean Ravelonarivo mais entre la réalité et les on dit, c'est encore loin. Wait and see
Commentaire (1)
  • RAMAHEFARISOA Basile
    Avec les résultats provisoires actuels,le HVM devient le "PREMIER PARTI POLITIQUE" à Madagascar.
    dimanche, 23 août 2015 03:13
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.