Editorial

    • jeudi, 17 décembre 2015 14:59

    Rois de mascarade

    Chapeau ! Si nos députés participaient au concours de mascarade, même le grand réalisateur de cinéma de notre temps, Steven Spielberg, pourrait leur trouver un rôle dans un film du genre « le roi de l’égocentrisme » ou « moi d’abord ».Des députés qui, malgré leur niveau académique, se laissent avoir par le pouvoir exécutif en échange de petits voyages à l’extérieur, de petits avantages ici et là, contre quelques millions d’ariary et se fassent soudoyer en adoptant une loi de finance initiale pour l’exercice de 2016 pourtant, au début, critiquée par la majorité de l’Assemblée Nationale en déséquilibre. Le budget de fonctionnement de la Présidence de la République, arrêté à peu près à 100 milliards d’ariary soit 28 millions d’euro par an est par exemple trois fois beaucoup plus que celui alloué pour l’Assemblée Nationale.
    Lire la suite ...
    • lundi, 14 décembre 2015 13:36
    • Photo FB

    Ho an’ny Tanindrazana ( Pour la patrie)

    Le Front National n’a finalement obtenu aucun siège à la tête des Régionales qui se déroulent actuellement en France pourtant, sa nette domination sur six régions lors du premier tour des élections signifie que la politique du FN, la France pour les Français gagne de plus en plus de voix. Marine Le Pen l’actuelle leader du parti a reconnu que le FN n’a obtenu aucune région, mais en allant de 9% lors des dernières Régionales en 2010, son parti en raflant plus de 30 % des voix soit 6.800.000 voix en 2015 envoie un signe suffisamment alarmant pour les immigrés. « Nous n’avons pas dit que le FN déteste les étrangers, mais notre politique prime d’abord sur le bien être des Français » a annoncé une militante du parti sur la Radio France Internationale dont le taux d’écoute est très élevé en Afrique, mais Dieu seul sait si nos éléments de l’Emmoreg d’Analamanga l’ont aussi entendu et surtout de quelle oreille ? Samedi, le patriotisme malagasy a été interdit, manu militari d’exprimer leur droit, pourtant absolu, de réclamer la rétrocession des îles éparses. Des poudres asphyxiantes ont été utilisées pour faire éparpiller les manifestants. Tant pis si nos gouvernants, à commencer par le Ministre de l’Intérieur qui a trouvé la maline idée de déclarer une trêve politique pendant cette période de fête alors que nous sommes en pleine campagne des Sénatoriales, pour mettre des bâtons dans les roues de personnes voulant manifester publiquement leur attachement aux îles éparses sur la place d’Ambohijatovo au détriment, surement, de l’image du Reny malala à Antananarivo.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 10 décembre 2015 11:26

    Nous n’avons plus rien à perdre

    Jusqu’où et jusqu’à quand irons-nous cautionner cette inaptitude de nos gouvernants? Tous les ans, la capitale de Madagascar connait la montée des eaux à chaque période de pluie, mais cette fois-ci, en quelques heures seulement, qu’est-ce qu’on a comme résultat ? Des morts d’hommes dus à la montée des eaux. Des dizaines de blessés pour la même cause sont admis à l’hôpital. Des blessures contractées au cours de bousculades ; des trous traitres en pleine chaussée, les dalles et canaux d’irrigation sans couvercles ni protection ont tous fait des victimes. Trop, c’est trop.
    Lire la suite ...
    • lundi, 07 décembre 2015 14:07
    • Photo: Sobika

    Sifflez encore une fois

    Depuis l’accession de Lalao Ravalomanana, au poste du premier Magistrat de la ville des milles, de fortes tempêtes font tomber des têtes. Les 55 conseillers et chargés de mission du temps de l’ancien Président de la Délégation Spéciale ont été demis de leur fonction. Jusque là rien d’anormale. Tout responsable fraîchement élu agit pareillement, mais l’initiative de madame le Maire de se passer du service de son Directeur de cabinet, ainsi que le soutien de Razoarimihaja Solofonantenaina, son conseiller spécial et l’un des piliers du parti Tiako i Madagasikara, sans oublier le départ de Zo Andriatsilavo, Directeur technique de la Commune Urbaine et ancien Député de Madagascar élu sous les couleurs du TIM au quatrième arrondissement étonne plus d’un pour ne pas dire que c’est bizarre.   Qu’est-ce qui ne tourne pas rond au niveau de la commune urbaine? En constatant la valse de visites de courtoisie des différentes chancelleries et des représentants de bailleurs de fonds à l’hôtel de ville à Analakely, on croirait aisément que la politique de l’ex première Dame sur la gestion de la ville embarque l’opinion internationale. Mais à l’allure où la vitesse des travaux promis durant la campagne communale, ainsi que la série de limogeages au sein de la commune laissent à réfléchir que la performance de la CUA, ne répond pas objectivement à l’attente des tananariviens.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 03 décembre 2015 14:45
    • Photo: Net

    La fin est proche si…

    Les politiciens malagasy n’ont rien à comparer aux bons élèves dans la mesure où ils ne retiennent aucune leçon par rapport aux erreurs des prétendants. Le pourquoi du soulèvement populaire qui s’est terminé par une passation de pouvoir entre Marc Ravalomanana et l’Armée, rappelons-le n’a été diligenté que par le dégoût de la majorité des citoyens malagasy sur la tyrannie sous couvert d’une loi taillée sur mesure perpétrée par le régime Ravalomanana qui a pourtant laissé des empreintes positives durant son temps de règne. De part de leur culture et peut être aussi de leur ignorance qui est sans conteste un handicap, les malagasy disposent de leur propre logique ainsi que leur propre conception de ce qu’on appelle politique. Andry Nirina Rajoelina l’a compris et a répondu autant que faire se peut à l’aspiration du peuple malagasy malgré les vautours et rapaces politiques qui l’ont entouré sans oublier la mise en place du gouvernement inclusif et consensuel, la gestion des membres du congrès de la Transition émaillée par des politicards qui font l’intéressant. On montre du doigt l’homme de la Transition alors que c’est la volonté du peuple qui a rejeté le pouvoir en place. Une situation qui risque fort de se reproduire même sans Andry Rajoelina si le régime Hvm continue toujours dans ce sens. Marc Ravalomanana et Blaise Compaoré de Burkina Faso en savent beaucoup.
    Lire la suite ...
    • lundi, 30 novembre 2015 15:06
    • Photo: Net

    Riez au nez et à la barbe des honnêtes contribuables !

    Les deux semaines passées en France n’ont pas changé, même d’un iota, la vision du Premier Ministre sur les quotidiens de ses sujets. En arrivant à Ivato, ce matin, après avoir effectué un contrôle médical dans l’hexagone, le Général de brigade aérienne, Jean Ravelonarivo a réitéré sa totale satisfaction par rapport aux résultats des deux 100 jours fixés par la politique du Résultat Rapide et intense à l’endroit du gouvernement.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 27 novembre 2015 14:22
    • Photo: Net

    Mourir idiot

    Impacte incontournable de la mondialisation mais, un syndrome de la faiblesse et de la pauvreté aussi, l’apparition des différentes associations confessionnelles surtout dans les années 90 a fait tourner pas mal de tête même bien faite.   Elles poussent ici et là comme des champignons, ces églises promettant monts et merveilles qui font tourner les incrédules en bourrique. En prêchant, le bonheur, la santé, la richesse et tout ce qui s’en suit dans leur religion de la prospérité, ces faux témoins à travers leur fraude et supercherie arrivent à trahir même la confiance des fervents croyants lassés de la pratique classique des Eglises Chrétiennes malgré sa doctrine et dogmatisme bien fondées depuis des siècles.
    Lire la suite ...
  • COP21
    COP21
    • mercredi, 25 novembre 2015 06:30
    • Photo : Lemonde

    Tais-toi on mange et on gaspille

    Un paradoxe qui frôle le ridicule, Madagascar, l’un des pays les plus pauvres du grand continent Africain, autant dire du globe, se permet le luxe de se présenter à la réunion du COP21 à Bourget en France avec une forte délégation de 107 personnes dont huit ministres. Le COP 21 est une réunion axée sur le changement climatique.   Un secteur oui combien important par rapport à l’humanité mais l’initiative du gouvernement malagasy de s’amener avec une armada dans un pays qui, évite autant que faire se peut, les regroupements sans trop d’importance pour ne pas attirer les flairs des terroristes qui rodent encore autour de l’hexagone.   Est-ce que ces gens-là auront-ils respectivement de rôle à jouer par rapport à la réunion ou pour faire uniquement du tourisme au frais de la princesse ?   Approximativement le montant des dépenses prévues par l’Etat malagasy pour ces 107 personnes avoisinent les 500. 000 euros soit 1.750.000.000 d’ariary. 
    Lire la suite ...
    • mardi, 17 novembre 2015 13:25
    • Photo d'Archives Sobika

    Il faut sauver le Général Jean

    72 heures après l’évacuation du Premier Ministre, le Général de brigade aérien Jean Ravelonarivo à Paris, des bribes d’informations sur les causes de ce double évacuations presto illico à Mahazoarivo, celle du Premier Ministre, ainsi que celle d'Armand Zafinandro, Secrétaire Général du Gouvernement, tombent goute à goute. En effet, les deux personnages ont eu une grande dispute durant le dernier conseil des ministres qui s’est tenu au palais d’Iavoloha, mercredi dernier. Personne ne dévoile l’origine de l’altercation jusqu’ici, mais après le conseil, une fois arrivés à Mahazoarivo, il aurait fallu l’intervention du Directeur administratif et financier de la Primature pour que la dispute prenne fin. Armand Zafinandro ne s’est pas présenté dans son bureau le lendemain. Et contre toute attente, il a été évacué d’urgence à la Réunion. C'est son bulletin de consultation entre les mains du Premier Ministre qui a tout expliqué qu’Armand Zafinandro étant diabétique a été attrapé par un problème. Une fissure d’un centimètre aurait été diagnostiquée au niveau de son cœur. Et ce serait en apprenant la triste nouvelle aussi que le Premier Ministre aurait commencé son coup de fatigue.
    Lire la suite ...
    • lundi, 16 novembre 2015 11:40
    • Photo: Net

    Compatir au deuil français : Oui mais…

    Le drapeau tricolore bleu blanc rouge est en berne. Comme une seule personne, les êtres humains du nord au sud, de l’est à l’ouest du globe partagent et compatissent au deuil de la France. Du sang innocent est versé, une centaine de vies ôtées à cause d’une conduite abjecte des méchants. C’est normal si le commun des mortels agit ainsi et partage cette douleur étant donné qu’il est toujours difficile de vivre un pareil moment. Perdre un cher, que ce soit un mari, un fils, une fille, un ou une ami, même un voisin de palier, surtout dans de telle condition, quelles que soient les raisons qui ont poussé ces assaillants à diligenter cette massacre. C’est peut-être trop tôt, dans la mesure où les blessures ne se cicatrisent encore, mais force est de constater que cet attentat, quel que soit sa monstruosité n'est pas fortuite ni le fruit d’une masturbation intellectuelle des jeunes qui en ont assez de vivre.
    Lire la suite ...
Page 9 sur 13
B1 - Polyclinique
B2 - Toa