Editorial

    • mardi, 06 février 2018 10:07
    • Sary nindramina Tarames

    Dématérialisation de la monnaie

    Anisan'ny ahiahin'ny maro hatrany ny hoe aiza isika no ahita vola sy mpamatsy vola anatanterahina ny tetikasa tiana ampandrosoana ny Firenena. Efa nometsika teto moa ny momba ny fifehezana ny vola malagasy, ny fanafoanana ny MID, ny tsy fiankinan-dohantsika amin'ny vahiny, ny famokarana sy ny fanomezana asa ho an'ny rehetra. Eto kosa isika dia io vola mivezivezy io mihitsy no ho resahina. Efa manomboka mahazatra antsika ny Mvola, ny Orange monnaie, ny Airtel monnaie. Ireny dia tafiditra amin'ny dématérialisation de la monnaie avokoa, izany hoe tsy misy lelavola mivezivezy intsony fa dia mitovy amin'ny crédit téléphone, azotsika jerena, firy sisa ny crédit tsika, na ilay solde. Azotsika atao ny mizara na mandefa ilay crédit, de toi et moi, azo atao no mandrotsaka crédit ao anaty compte. Toy izay koa ity carte jaune sy carte verte ity.Ny mavo dia ho an'ny olo-tsotra, ny maitso dia an'ny professionnel na ireo mpandraharaha sy mpivarotra.
    Lire la suite ...
    • lundi, 05 février 2018 08:58
    • Photo Gasypatriote

    De l'OPK au Kidnapping: Des opérateurs économiques fuient Madagascar

    Il ne se passe pas un jour que Dieu fait sans qu’un Karana, quelle que soit sa confession, ne se fasse kidnapper avec des demandes de rançon faramineuses. La dernière en date est celle de samedi 03 février, donc chaque semaine apporte son lot d’anxiété pour la communauté indo-pakistanaise. L’arrivée des originaires du sous-continent indien date maintenant plus de 2 siècles à la suite du commerce intra-océan indien reliant l’Afrique de l’est, Madagascar, Oman et l’Inde (le Gujerat). Les Gujaratis étaient dans leur immense majorité de pacifiques commerçants surtout de tissus et loin d’être des trafiquants d’esclaves comme l’étaient les Arabes omanais longtemps établis en Afrique oriental et aux Comores. Ce sont des personnes modestes ayant une vie simple et assez rustique en s’établissant pour la plupart sur la côte ouest de la grande île (de Nosy be à Toliara) et petit à petit certains finissent par s’établir dans la capitale et les autres villes des Hautes terres.
    Lire la suite ...
    • dimanche, 04 février 2018 15:23
    • Photo Gasypatriote

    Etat de mendicité

    Les élections présidentielles de 2018 sont cruciales pour l’avenir de la nation malagasy. Devant la situation socio-politique actuelle, un changement de direction s’avère nécessaire et la population le sait, malheureusement les dirigeants actuels s’accrochent par tous les moyens au pouvoir. Il est fort possible comme l’avancent les médias qu’ils sont en train de concocter toutes les parades et autres complots afin d’être réélus cette année. A commencer par ces interventions médiatisées de soi-disant « vision 2030 » et autres tralalas (révision de la Constitution de 2010), en 5 ans d’administration HVM on a rien vu venir et voilà qu’ils se sentent pousser des visions !!! Il est sûr que l’administration HVM veut garder la majeur partie du budget afférent à ces élections à des fins de propagande mais non d’organisation du scrutin et ce malgré les dispositions de la Constitution dans les 4 alinéas de l’article 46.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 01 février 2018 10:16
    • Sary Gasypatriote

    Vola sy famatsiam-bola

    Mbola betsaka no diso hevitra fa miankina amin'ny habetsaky ny volamena apetraka ao amin'ny Banky foibe ny habetsaky ny vola azo avezivezy ao amin'ny Firenena iray. Misy koa ny mandiso ny hoe, miankina amin'ny devise, na tahirim-bola vahiny ananana no amaritana ny sandam-bola iray. Raha ny eto Madagasikara, raha atao mahitsy ny resaka, dia ny vahiny no mifehy ny volantsika. Satria isika manao politikan'ataka amin'ny vahiny, na amin'ny Banque mondiale, na FMI. Ny FMI moa dia zandary iraisam-pirenena miankina amin'ny firenena tandrefana, hifehy ny raharaham-bola ho tombontsoan'ny tandrefana. Ny Banque mondiale kosa no mikirakira ny volan'ny tandrefana, ka izay mahazo fankatoavana avy amin'ny FMI, na ilay zandary tandrefana ihany no mahazo vola amin'ny Banque mondiale. Anisan'izany izao ilay filazan'ny solotenan'ny Banque mondiale hoe 10% n'ny Malagasy ihany no misitraka herinaratra eto Madagasikara, ka tsy laharampahamehana ny famatsiam-bola hanarenana an'ny Jirama.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 31 janvier 2018 08:22

    Tracé Projet Tramway Mahajanga

    Tracé Projet Tramway Mahajanga Terminus Mazavahuile - Tsaramandroso - Rond point - Avenue de libération - Ziona FJKM Taloha - Derrière stade- Derrière Bonnet - Gendarmerie - Avenue de la République - Quai Vuilemin - Quai Orsini - Avenue Jules Aubourg - Terminus sortie Banque centrale Bord 4350m Azo hitarina aty Amborovy sy Sotema amin'ny manaraka, fa ho fanombohana azy aloha.Extension sur Amborovy et Sotema plus tard Patrick
    Lire la suite ...
    • mardi, 30 janvier 2018 09:11
    • Tahirin-tsary nindramina, famataran'ora anisan'ny marina indrindra hita tamin'izany, Paris 1999

    Fantatrao ve: Inona izany Horloges atomiques izany?

    Io ora io no anisan'ny zava-dehibe indrindra amin'ny fampandehanana ny zavatra rehetra, izy no hikajiana ny andro, ny fandrefasana, ny hafainganam-pandeha, ny vola, ny télécommunication, ny Satellite, ny GPS. Omeko ohatra tsotra: - Ny fiaramanidina rehefa hipetraka amin'ny tany, dia tsy maintsy mikajy ny hafainganam-pandehany, mba hirindra amin'ny haavon'ny tany ipetrahany, ka raha diso izany ny ora sy sekondra voalaza fa efa tokony hitehana amin'ny tany ny kodiarany, nefa tsy mifanaraka amin'izay ny komandy ataon'ny mpanamory dia hitotona io fiaramanidina milanja 300 tonnes izay misy mpandeha 200 io ao anatiny, mety hipoaka izany io fiaramanidina io. - Raha raisina indray isika mampiasa finday, raha tara na diso ny famataran'oran'ny opérateur, dia ho diso koa ny fikajiana ny vola haloatsika amin'ny opérateur, aza adino fa ariary ny iray sekondra, raha mpanjifa 1 tapitrisa izany, dia very 1 tapitrisa ariary isa-tsegondra na ny mpanjifa, na ny opérateur.
    Lire la suite ...
    • lundi, 29 janvier 2018 16:56
    • Photo Gasypatriote

    Canal des Pangalanes: Fotodrafitrasa lehibe ho an'ny fampandrosoana

    Mitangorona amin'ny faritra antsinanana ny Malagasy. Rehefa jerena ny fivangongon'ny mponina dia hita fa mirona betsaka aty amin'ny afovoantany, mihilana any atsinanana avokoa ny mponina.Efa mahatratra 60 olona isaky ny km² ny afovan-tany, ary 20-60 olona isaky ny km² amin'ny atsinanana. Ny fambolena malagasy dia miankina betsaka amin'ny orana latsaka, satria tsy manana fotodrafitrasa hifehezana sy andrindrana ny rano, ka dia manantona ny faritra misy rotsak'orana hatrany ny Malagasy. Manorana hatramin'ny 3500mm/taona amin'ny faritra atsinanana, raha 600-400mm/taona fotsiny aty andrefana sy aty atsimo, ka dia mipetraka amin'iny faritra mora ambolena sy hiompiana avokoa ny Malagasy. Ankoatran'ny politika hisarihana ny mponina hifindra aty andrefana, dia azo ampiasaina tsara izany ny canal des Pangalanes, izay canal lehibe namboarina tamin'ny taona 1896-1901.
    Lire la suite ...
    • dimanche, 28 janvier 2018 11:58
    • Logo Fisandratana 2030, présidence ou candidat?

    Démocratie de façade

    Nous vivons dans un régime de « démocratie de façade », tout donne l’impression que les règles démocratiques guident notre vie politique comme l’affirme la Constitution de la 4ème République à son article 1er alinéa 3 : « la Démocratie et le principe de l'État de droit constituent le fondement de la République ». Malheureusement il semble qu’on oublie l’essentiel et on procède au mélange du genre. La Constitution est claire dans son article 46 alinéa 4 : « Il est interdit à toute personnalité exerçant un mandat public ou accomplissant des fonctions au sein des institutions et candidat à l'élection présidentielle, d'user à des fins de propagande électorale, de moyens ou de prérogatives dont elle dispose du fait de ses fonctions. La violation qui en serait constatée par la Haute Cour constitutionnelle constitue une cause d'invalidation de la candidature. » Mais les Malagasy ont l’impression que ce qu’on désigne par « Constitution » n’est qu’une devanture pour faire bonne impression car aucun responsable ne la respecte. Du titre premier « Des principes fondamentaux » au titre II « Des libertés, des droits et des devoirs des citoyens » c’est-à-dire de l’article 1 à 39 sont –ils des déclarations de bonne intention ?
    Lire la suite ...
    • vendredi, 26 janvier 2018 16:23
    • Photo illustration, Iando Ramiandrasoa

    Des chimères

    Un ouvrage collectif intitulé « l’énigme et le paradoxe, économie politique de Madagascar » écrit par des universitaires de l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement). Ce livre tente d’analyser les mécanismes des soubresauts politiques que traversent le pays et affectent son économie. Contrairement à beaucoup de pays africains, Madagascar ne connaît pas de guerre et possède de nombreuses richesses, alors que ses habitants continuent de s’appauvrir. Selon les chiffres avancés par les chercheurs universitaires, il y a eu une régression inexorable de notre économie, le « PIB par habitant à Madagascar a baissé depuis près d’un quart de siècle ». Ainsi la richesse produite par habitant est passée de 440 US$ en 1992 à 415 US$ en 2016, donc le taux de pauvreté est en forte augmentation. Selon les données de la Banque Mondiale, le PIB par habitant de Madagascar était de 132 $ en 1960 et atteignait 402 $ en 2015. Dans le même temps, le PIB par tête de l’ensemble de l’Afrique subsaharienne, parti d’un niveau légèrement inférieur (117$), a été multiplié par 14 (1588$) en 2015.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 25 janvier 2018 09:46

    Droit de réponse Ciro Visone

    Monsieur le Directeur de la rédaction, Je vous écris, faisant suite à la publication, du 19 janvier 2018 sur votre page web, de l'article ayant pour titre: « De scandale en scandale » d’un soit disant « anonyme ». Toutes les références mentionnées dans l’article mènent facilement au soussigné même si vous avez omis le nom, d’autant plus que sur la version en malagasy, publiée ailleurs le jour précédent, c’était clairement mis en évidence. Veuillez donc nous accorder le droit de réponse à ces diffamations et publier second les lois en vigueur les pièces ci-jointes. Droit de réponse 1) Attendu que je connais Madagascar depuis environ 30 ans, et depuis 2002, après la fin de mon mariage, je me suis souvent rendu à Nosy Be chez les Pères Rédemptoristes où j'ai eu le plaisir de travailler avec la communauté religieuse des soeurs du Sacré-Coeur de Dzamandzar et de connaître la feu Soeur Norina Ficco, fondatrice de la communauté, ainsi que toutes les autres religieuses. Depuis 4 ans, par contre, en fréquentant la ville de Antananarivo j'ai eu l'occasion de connaître de nombreuses personnalités politiques et du milieu des affaires. Ceci étant, depuis que j'ai appris à connaître le peuple malgache, j'ai toujours cru en la valeur de leurs potentialités et des ressources du pays et j'ai toujours rêvé, étant donné que je suis entrepreneur, de rapprocher les respectives institutions de façon à établir un dialogue plus étroit entre Madagascar et l'Italie afin de créer davantage d'opportunités commerciales pour les deux pays.
    Lire la suite ...
Page 9 sur 33