Editorial

    • mardi, 27 septembre 2016 08:52
    • Photo Fournie

    Soamahamanina: Encore des bévues, pas d'avis de recherche contre Augustin Andriamananoro

    Le Général Florens Rakotomahanina Commandant de la circonscription de la gendarmerie d’Antananarivo a affirmé qu'Augustin Andriamananora, ancien ministre de la Poste et de la Télécommunication, non moins Vice Président du Mapar est recherché pour atteinte à la sûreté de l'Etat dans l'affaire d'exploitation d'or par les Chinois à Soamahamanina. L’intéressé n'a même pas reçu une convocation alors que sa maison est connue, une perquisition a été même diligentée avec mandat, sans aucune quelconque preuve d'atteinte à la sûreté de l'Etat n'a été retrouvée sur le lieu. Le Procureur de la République n'a pas émis un avis de recherche non plus. Jusqu'où cette transgression de loi qui touche l'intégrité physique et sociale d'une personne va-t-elle encore continuer?
    Lire la suite ...
    • samedi, 24 septembre 2016 19:17
    • Photo Net

    Juan de Nova, Europa, Glorieuses et Bassas da India, appartiennent aux Malagasy

    Mentionné dans le sixième point du texte intégral de la première résolution des Nations Unies lors de la 99e session plénière du 12 décembre 1979, peut-on lire « l’Assemblée générale a engagé le Gouvernement français à entamer d’urgence avec le Gouvernement malgache les négociations prévues dans la résolution 34/91, en vue de trouver à la question une solution conforme aux buts et principes de la Charte, et prié le Secrétaire général de suivre l’application de la résolution et de lui faire rapport à ce sujet lors de sa trente-sixième session (résolution 35/123). » Une chose faite, dans la mesure où l’actuel secrétaire général de l’ONU, a déjà inséré dans l’ordre du jour provisoire de l’Assemblée générale des Nations Unies qui se déroule actuellement à New-York. En revanche, plus d’un s’étonnent sur le comportement du Président de la République, Hery Rajaonarimampianina à deux mois de la tenue du XVI sommet de la francophonie qui se tiendra à Antananarivo. Il semble que le Chef de l’Etat veut passer sous silence la revendication des Malagasy concernant la rétrocession de ces îles de Madagascar. Qu’est-ce qu’il attend le Président pour réclamer ce qui appartient aux Malagasy ? Qu'est-ce qui lui fait peur pour défendre sa propre terre ? Ou alors ces îles ne nous appartiennent-elles plus ? Vendues ? Si oui, par qui ?
    Lire la suite ...
  • Hawa Ahmed Youssouf- Représentante spéciale de la commission Africaine
    Hawa Ahmed Youssouf- Représentante spéciale de la commission Africaine
    • mardi, 30 août 2016 14:56
    • Photo d'Archives Net

    L'Union Africaine est-elle encore utile?

    Ce n’est pas la compétence ni le savoir-faire qui nous fait défaut. Madagascar, regorgeant différentes richesses et ressources naturelles, est quand même bénie de Dieu. Mais en succédant conneries après conneries, les vingt et deux millions de Malagasy vont finir par mendier et resteront sur leur fin au-dessus des tonnes de ressources inexploitées. Le pays prétend avoir des politiciens aguerris, mais en réalité il n’y a que des politicards sans scrupule et sans envergure.Sans vouloir sous-estimer l’habilité politique de madame Hawa Ahmed Youssouf, représentante spéciale de la commission africaine, mais à entendre ses déclarations, allons dire, précipitées pour ne pas dire à côté de la plaque, elle s’est alignée subjectivement en faveur d’une position qui va à l’encontre de l’aspiration publique. Au nom de l’alliance sacrée du concert des Nations, Hawa Ahmed Youssouf, s’est permise le luxe de juger ce qui est bon ou mal sans avoir étudié de fond en comble les problèmes politiques qui prévaut à Madagascar.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 25 août 2016 14:03
    • Photo d'Archives Sobika

    Mariage contre nature

    Afin d’avoir une vie paisible et stable au sein d’une communauté de vie donnée, l’Etat et l’Eglise ont des responsabilités bien distinctes même si elles se complètent. Il incombe à l’Etat de mettre en place une politique pérenne permettant aux contribuables de produire et de développer en toutes quiétudes. Le tout, pour le bien-être de tous un chacun. Pour sa part, l’Eglise de par sa mission, évangélisation, enseigne et encourage les disciples d’adopter une vie suivant la volonté de Dieu. Jusque-là, pas de souci ni problème, même les non–croyants savent pertinemment qu’ils ne récolteront que les fruits de ceux qu’ils ont semé. Dans un Etat laïc comme celui de Madagascar, les intérêts confessionnelles sont presque les mêmes. L’importance qu’on accorde à la puissance de l’évangélisation ainsi que les principes de la relativité, différencient, toutefois, une telle confession à une autre. De surcroît, l’émancipation de l’islamisme, les différentes religions de la prospérité qui poussent comme des champignons ici et là, complique davantage le ménage à trois entre l’Etat, les Eglises et la politique liés tous dans le contrat de mariage, en l’occurrence, le principe de la laïcité de l’Etat.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 19 août 2016 13:33

    Anarchie bien organisée

    Une toute nouvelle mosquée vient d’être inaugurée avec la somptueuse demeure du député de Madagascar élu à Betroka, Jean Nicolas Randrianasolo. Tambour battant des festivités réservées pour les cols montés ont marqué la journée des acolytes du Président de la République, ce 18 août 2016 dans la ville de Betroka. Tandis que la majorité des contribuables se démènent afin de trouver de quoi nourrir leurs familles, se plient en quatre pour réunir les fournitures scolaires en vue de la rentrée, les politiciens proches du pouvoir passent leur temps à faire la fête, souvent en dépensant l’argent des contribuables.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 11 août 2016 13:10
    • Photo Archives Sobika

    DES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX LIES A L’EAU DANS LE PROJET D’EXPLOITATION AURIFERE DE SOAMAHAMANINA

    La déclaration d’organisations de la société civile contre le projet d’exploitation aurifère à Soamahamanina remet en cause la délivrance du permis environnemental par l’Office National pour l’Environnement (ONE) à la société JIUXING Mines SARL (1). Outre les diverses réactions relevées dans les médias, le Directeur Général de l’ONE a tenu à répondre au Collectif TANY (2). Mais de nombreuses zones d’ombre persistent en particulier sur les questions relatives à l’eau. Le procédé d’extraction de l’or risque d’utiliser des produits chimiques très dangereux. L’extraction minière de l’or a des effets ravageurs sur l’environnement et la santé humaine lorsqu’elle recourt à des produits chimiques dangereux, notamment le mercure dans les mines artisanales ou le cyanure dans les mines industrielles (3). Le cahier des charges environnementales (CCE) (4) diffusé par l’ONE souligne qu’« aucune substance chimique ne sera utilisée pour la séparation finale de l’or » (art. 85). Mais l’ONE se doit de détailler au grand public les substances et le procédé d’extraction de l’or qui seront utilisés dans les différentes étapes du processus d’extraction.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 28 juillet 2016 12:29
    • Photo d'Archives Net

    L’essentiel c’est de participer

    La fédération tchadienne de football dénié de ses fonctions. En ayant marre des piètres résultats, aussi bien au niveau des clubs qu’au niveau de la sélection nationale, en matière de football, le ministère des sports tchadien a décidé de retirer à cette instance fédérale la gestion de cette discipline et envisage de mettre sur les rails une nouvelle politique d’orientation pour relancer leur football. Quelques heures après la diffusion de l’information sur les ondes internationales, des réactions, dont la plupart sont positives furent entendues de par les quatre coins de l’Afrique.Plus d’un sait que ce n’est pas uniquement au Tchad qu’un toilettage au niveau des fédérations sportives devrait se faire. Et ce ne devrait non plus se limiter uniquement dans la balle ronde.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 13 juillet 2016 14:23
    • Photo d'Archives Net

    Jouons le jeu !

    Les journalistes ne sont plus les bienvenus au sein du palais de l’Assemblée Nationale de Tsimbazaza. Et alors ? Devrions-nous espérer mieux ? Les gens du média malagasy devront désormais comprendre qu’on va tout faire pour que la presse connaisse le fond du trou. Un homme averti en vaut deux. Jean Max Rakotomamonjy et ses amis ne sont pas là pour nous rendre la vie rose. De toute façon ce n’est pas la mer à boire. Ils veulent museler la liberté d’expression et nous allons jouer leur jeu. Ils veulent s’isoler dans leur tour d’ivoire pour ne pas être déranger par la presse ? d’accord ce ne sont pas des sujets alléchants qui pourraient intéresser les lecteurs, téléspectateurs, et auditeurs qui manquent. Qui vivra verra ! Reconnaissons que certains d’entre nous ( les journalistes) ont accordé beaucoup plus d’importance par rapport à ce que méritent certains politiciens considérés comme des personnes ressources alors qu’en réalité ce ne sont que des coquilles vides. Des caisses de résonances du pouvoir en place. Après avoir servi les journalistes privés, ils les jettent comme du « clean ex » en pétant plus haut que leur cul.
    Lire la suite ...
    • lundi, 11 juillet 2016 12:27

    Emprisonner la liberté

    Un grand pas assez significatif vient d’être franchi. Mais cette fois-ci on a avancé en reculant. Impressionnant hein !!!Les Malagasy sont réputés pour la pratique du kopi-kolé bien avant l’arrivée de l’ordinateur, mais nous ne sommes pas non plus les derniers quand il s’agit de ramer à contre courant. Nous adorons à merveille copier mais en voulant être le « caïd du caïd » nous voulons toujours mettre le bouchon double à notre manière propre jusqu’à enterrer vivant la démocratie. Emprisonner la liberté et crucifier au nom de la pratique politique ananas, non ânonnasse ou monotone. A la recherche d’une stabilité politique et un puissance absolue et inébranlable, les tenants du pouvoir, sans pour autant la moindre envie de faire concession veulent faire taire, à jamais, ceux qui veulent s’exprimer si bien qu’ils ne souhaitent qu’arrondir les angles. Ce ne sont que des ondes négatives, des déstabilisateurs voire des paria…Mais une question brûle les lèvres, jusqu’à quand le pouvoir en place pourrait-il maintenir ce rouleau compresseur ? En voulant presser la boue, ils ( les tenants du pouvoir) vont finir par la faire jaillir de leurs mains.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 07 juillet 2016 13:08

    Honteuse !

    Rien ne sert de planter les décors. Nous le savons tous maintenant d’où vient cet acharnement contre les journalistes. L’histoire de l’ananas a laissé un arrière goût amer à travers la gorge. L’esprit revanchard veut mettre tous les gens de la presse à genou et ils ont littéralement réussi. Ceux qui n’ont pas eu le courage de se rallier à leur journalisme de perroquet, se sont mis, publiquement en quatre hier pour tirer la révérence obséquieuse devant son « excellence le général ». En racontant des balivernes, des politiciens charlatant veulent faire croire l’existence d’un lien entre l’acquisition du FEC ( Facilité Élargie de Crédit) et l’adoption du nouveau code de la communication à Madagascar, mais de son côté, le représentant du Fond Monétaire International à Madagascar ne voulant pas se salir dans ce jeu débile, a apporté une précision qu’il ( le FMI) n’interfère guère dans une affaire interne des Malagasy sur un projet de code de la communication.
    Lire la suite ...
Page 8 sur 17
B1 - Polyclinique
B2 - Toa