Editorial

    • lundi, 04 avril 2016 12:24
    • Photo: fournie

    Le compte à rebours enclenché

    Le rêve est en marche ! Tout a commencé par une tentative de destitution du Chef de l’Etat en une motion de censure à l’encontre du premier ministre Jean Ravelonarivo en 2015. Mais les deux échecs de la politique du Résultat Rapide et intense ont enfoncé davantage le clou. L’entêtement du régime Hvm qui s’efforce, contre vents et marées sur la tenue du prochain sommet de la francophonie à Antananarivo, les mains mises perpétrées par la famille présidentielle sur les richesses et les ressources naturelles de Madagascar, la gabegie au sein de la compagnie Air Madagascar et la Jirama, deux rescapées des entreprises fleurons, d’antan, de l’Etat, ont tous ajouté de l’eau au moulin. Et la liste est encore longue pour justifier le départ du président Hery Rajaonarimampianina et ses acolytes du pouvoir. Depuis le début de l’année 2016, des voix commencent à se faire entendre ici et là réclamant à Hery Rajaonarimampianina , une révision, de fond en comble, de ses copies mais se croyant dur comme fer et se croyant encore être sur le bon cap l’homme du parti Hvm a fait fi de ses signaux d’alarme tirés par presque partout. Les grèves au niveau de différentes branches de service. Au niveau des six universités dans les faritany, le torchon brûle successivement.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 30 mars 2016 13:35
    • Photo: Sobika

    Continuez dans la médiocrité !!!

    Un évènement à marquer dans les annales politiques de Madagascar, une grande première dans l’histoire de la commémoration de la date du 29 mars, une célébration censée avoir sa propre lettre de noblesse et sa dignité mais pendant le temps de règne de Hery Rajaonarimampianina, premier président de la quatrième République, les citoyens, voulant rendre hommage à leurs aïeux, leurs héros ayant libérés le pays de la colonisation furent arrosés par des grenades lacrymogènes et bombes assourdissantes des marionnettes du régime Hvm . Les Malagasy n’ont peut-être pas, instantanément, réagi mais ils reçoivent cinq sur cinq le message qu’on a voulu leur faire comprendre et soyez prêts à recevoir le retour de la manivelle. Un homme avertit en vaut deux, rappelle la langue de Molière.
    Lire la suite ...
    • lundi, 28 mars 2016 12:11
    • Photos Net

    Air Mauritius survole le débat

    Bien qu’elle ne soit pas épargnée par un environnement hostile, « conjoncturé » par l’instabilité du prix du carburant et par des revers économiques infligeant le marché mondial du voyage, l’industrie aéronautique mauricienne reste sur le bon cap et conserve sa position de leader à travers l’Air Mauritius dans l’océan Indien et bientôt au niveau de l’Afrique australe. Air Mauritius a ouvert un vol direct reliant l’île Maurice et Singapour, l’Eldorado de l’économie asiatique. Une véritable transformation, non seulement pour une efficience accrue pour l’économie mauricienne mais surtout un effort mieux déterminé et mieux défini afin de répondre aux besoins des clients qui affluent ces derniers temps vers l’Est et d'adapter constamment leurs produits suivant la demande du marché.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 25 mars 2016 15:17
    • Photo: peche.gov.mg

    L’essentiel c’est de participer

    Vous allez peut-être demander pourquoi s’acharne-t-on contre Ahmad, le président de la Fédération malgache de football et son équipe au niveau du comité exécutif à chaque fois que les Barea de Madagascar enregistrent des scores compromettants, pourtant ce n’est pas lui ni Raoul Rabekoto, le vice-président de la Fmf qui n’ont pas trouvé le chemin du filet. L’explication est simple, Ahmad dispose de sa propre logique, que la logique même n’a pas compris. Maitre Raniry a été le petit sacro-saint d’Ahmad quand il a su ramener les Barea au petit nuage en décrochant deux nettes victoires consécutives face aux Centre-africains en octobre 2015. Des matches qui se sont déroulés à Mahamasina dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde de Russie. Un mois après, plus précisément le 13 novembre 2015, la même personne, c’est à dire Raniry après avoir mené au score par deux à zéro, a finalement concédé un score de parité 2 à 2 face au mondialiste sénégalais, les Lions de la Teranga. Un résultat qui lui a coûté son poste d’entraîneur de l’équipe nationale qui a pourtant failli laisser sa peau sur la pelouse de Mahamasina.
    Lire la suite ...
    • lundi, 21 mars 2016 13:23

    Bombe à retardement

    Un petit effort à fournir et Madagascar battra le record du concours de la médiocrité politique par excellence avec félicitations des jurys. Décidément, on dirait que les dirigeants de ce pays cherchent à tout prix toutes les bonnes formules pour nuire et l’acculer au mur. Madagascar faisait déjà parti des cinq pays les plus pauvres au monde depuis l’accession de Hery Rajaonarimampianina et sa brillante équipe au pouvoir, mais depuis deux ans, la Grande île a l’honneur d’occuper la lanterne rouge. Bravo !!!
    Lire la suite ...
    • jeudi, 17 mars 2016 09:07

    Série de conneries

    Pour une fois, les deux petits clowns de l’équipe théâtrale Ady gasy ont servi à quelque chose en rendant un grand service à notre beau pays en agissant en mode sérieux. Dans son communiqué en date du mardi 15 mars 2016, le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions met à la connaissance de tout contribuable, la dissolution du comité Ad’hoc, à qui, l’organisation des élections des membres du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit ou HCDDED a été confiée, mais qu’est-ce qu’on a comme résultat ? Les dossiers de sélection ont terminé leur périple entre les mains des magistrats du Conseil d’Etat pour que ce dernier puisse dissocier, les vraies et authentiques sociétés civiles des charlatans.
    Lire la suite ...
    • mardi, 15 mars 2016 10:06

    Grand-écart

    Le parti Vert ou Hasin’i Madagasikara s’est fané et s’est mué en Parti Libéral Démocrate. Il n’y a rien d’étonnant, dans le monde politique malagasy, ce genre de chose arrive. On change de nom ou de tendance comme on change de chemise. D’ailleurs, c’est du déjà vu surtout de la part de Madame Saraha Rabearisoa, tantôt pro-régime tantôt membre de l’Alliance Républicaine de Madagascar. Mais l’idée de faire du nouveau avec du vieux, en faisant croire aux Malagasy à une détermination politique sans égale et inconditionnelle, ne visant que, et uniquement l’intérêt supérieur de la nation alors que derrière l’idée fallacieuse, le fauteuil de l’opposition au niveau des deux chambres tant convoité par les chefs de partis en perte de vitesse, se trouve à la clé, n’est qu’un parfait secret de polichinelle. « A trop vouloir faire de gymnastique politique, on finit toujours par improviser, même l’impossible, comme obliger une grand-mère à faire un grand-écart au risque de se réduire en charpie » disait un médecin non moins politicien très connu à Madagascar. Une autre « faute lourde » commise par le nouveau patron du Parti Libéral Démocrate est de dire du mal de Marc Ravalomanana et Andry Nirina Rajoelina en espérant quoi ? Un clin d’œil du parti Hvm ?
    Lire la suite ...
    • jeudi, 10 mars 2016 10:20
    • Photo Archives Sobika

    Prudence ! Nous allons perdre l’essentiel

    Sensé être un jour faste à l’instar de ce qui se passe sous autres cieux célébrant leurs fêtes du nouvel an. Un jour où on devrait enterrer toute haine, mésentente, différend et c’est aussi le moment opportun de payer ses dettes afin de marquer un nouveau départ sans oublier les diverses festivités pour immortaliser l’évènement. Certes la fête y est pour une frange de population mais pourquoi ? La célébration du nouvel an malagasy ne devrait-elle pas concerner tous les descendants des dix-huit groupes ethniques existants à Madagascar ? Alors que même le jour J du nouvel an, notamment le 10 mars, déjà inconnu par bon nombre des Malagasy, ne figure même pas dans la liste des jours fériés mais payés dans notre quotidien. La célébration a débuté hier par différentes activités entre autres, la veillée avec de l’Afo ou la cérémonie du feu (traduction libre le A, signifie Aina ou la vie et le fo c’est le cœur), le petit plat chaud de riz mélangé avec du miel et du lait au menu du petit déjeuner avant la levée du soleil pour mieux démarrer la journée, etc… Mais on ne comprend pas pourquoi tout ça se déroule dans une ambiance timide. Est-ce le fait que c’est un nouvel an malagasy qu’il n’a pas connu le faste qu’il mérite ?
    Lire la suite ...
    • lundi, 07 mars 2016 12:40

    Échec et mat !

    Le Général de brigade FLorens Rakotomahanina, commandant de la circonscription de la gendarmerie du faritany d’Antananarivo aura beau avoir ses acides désoxyribonucléiques à forte coloration bleu ciel « Hvm » jusqu’ aux moelles épinières. Il pourrait inventer des histoires de toutes pièces afin de sortir Mathieu Minotahiana Rakotoarimanana, le fils du Président de la République Hery Rajaonarimampianina, blanc comme neige sur cette louche affaire d’Ankaraoka , Ambatomanoina, district d’Anjozorobe, mais personne ne le croira. Le CRGN est libre d’avancer tout argument qui lui vienne à l’esprit mais rien ne justifiera la présence des éléments de la garde présidentielle sur les lieux, même sous prétexte d’accompagner un huissier de justice afin de faire appliquer la loi. Lors de son intervention, le Président de la République n’a ni affirmé ni démenti la présence de quelques éléments de la Direction de la Sécurité Présidentielle sur le site d’Ankaraoka.
    Lire la suite ...
    • dimanche, 28 février 2016 21:56

    L’envers du décor

    Grâce au seul et unique but marqué par Njiva Rakotomalala en faveur de la Cnaps Sport à la 27e minute, samedi sur la pelouse synthétique du stade municipal de Mahajanga, l’équipe porte-fanion des Malagasy au champion’s league africain franchit la prochaine étape en écartant de la course, le Gor Mahia équipe championne kényane déjà battue par 2 à 1 à l’aller à Nairobi. Un bel exploit qui fait de l’effet d’une baume au cœur des « footeux » malagasy qui ont longtemps attendu un pareil moment pour savourer la joute d’une victoire, même de courte durée. La Cnaps Sport aura affronté une formation d’un cran au-dessus soit le Wydad Athletic de Casablanca (Maroc) soit l’AS Douanes Niamey (Niger).
    Lire la suite ...
Page 5 sur 11
B1 - Polyclinique
B2 - Toa