Editorial

    • mardi, 14 juillet 2015 10:55

    De qui se moque -t-on ?

    En apparence, tous les signaux semblent virer au rouge. On s'y perd avec toutes ces grèves. D'un côté, la grève interminable du service du domaine qui réclame son propre département ministériel; ainsi que la menace de grève générale et indéterminée des enseignants chercheurs. Ces derniers ont toujours cru à la mise en application des décrets stipulant leurs avantages et indemnités de risques. D'un autre côté, les membres du personnel de la compagnie Air Madagascar sont encore en train de recoller les morceaux après une grève qui a mis à genoux notre compagnie nationale. Et voilà les paramédicaux qui déterrent aussi la hache de guerre inhumée depuis deux ans. Les maîtres Fram ayant occupé, l’année dernière le devant de la scène du mouvement de contestation reviennent à la charge. La liste est longue mais à Iavoloha , le ciel est bleu, comme si de rien n’était.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 09 juillet 2015 12:05

    Pacte de Responsabilité : les Blocages

    Les points de vue entre Iavoloha et l’Alliance Républicaine de Madagascar se convergent sur le maintien des institutions issues des élections de 2013 et la nécessité de mettre en place les institutions et organes prévues par la constitution. Le point de discorde se trouve sur la détermination de la majorité au sein de la Chambre basse. Un point clé qui serait nécessaire pour d’abord, la désignation de celui qui remplacera Jean Ravelonarivo, puis pour la constitution du nouveau gouvernement.L’ARMADA, composé par le Malagasy Miara Miainga, le parti Vert, le parti Avana, l’association Hiaraka isika et le Mapar aurait demandé la nécessité de « Fixer une bonne fois pour toute la majorité à l’Assemblée Nationale. Présenter le Premier Ministre conformément à l’article 54 de la constitution et, d’instituer un gouvernement représentatif de toutes les forces politiques à l’Assemblée Nationale suivant les résultats des élections législatives de 2013 proclamés par la Cour Electorale Spéciale dans sa décision n°11 du 6 février 2014 ». Le Président Hery Rajaonarimampianina n’a pas encore donné son aval à ce sujet selon plusieurs sources. Ce qui représente un blocage dans l’élaboration du pacte de responsabilité.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 08 juillet 2015 09:53

    Il nous faut un tyran

    Bon nombre de citoyens, durant la célébration du 55ème printemps de notre Indépendance ont encore pu apprécier ne serait-ce qu’à travers des clichés en noir et blanc la magnificence de la ville d’Antananarivo d’antan. Propre et bien organisée. Rien à voir avec la nôtre. A force de vivre avec des tas d’ordures et des rats ici et là, les gens ont fini par accepter la misère. Des personnes à qui la société confie des responsabilités pour le mieux-être de tous, font semblant de jouer leur rôle avec brio tandis que les contribuables font semblant de suivre les règles régissant notre vie quotidienne à la lettre. Tana a tout faux au nez et à la barbe de tous et chacun.Il n’y a plus rien d’étonnant si les bords des artères de notre centre-ville sont bouchés par des petites commerces de fortune. C’est à cause de la crise. Où voulez-vous que « les pauvres » assurent leur pain… non leur petite assiette de manioc ou bol de maïs tous les jours. Le riz devient, depuis belle lurette, un produit de luxe pour la plupart des foyers au faible revenu.
    Lire la suite ...
    • mardi, 07 juillet 2015 17:57

    Situation politique nationale : Il faut qu’une tête tombe

    La lettre de mise en accusation du Chef de l’Etat déposée par la majorité des députés de Madagascar auprès de la Haute cour Constitutionnelle fait encore des vagues. En réclamant la tête de Hery Rajaonarimampianina, les Parlementaires ont été coiffés au poteau par Jean Eric Rakotoarisoa, président de la HCC qui a proposé un pacte de responsabilité à la place d’un verdict.
    Lire la suite ...
    • samedi, 04 juillet 2015 13:04

    Pilotage à vue

    Le général de brigade aérien Jean Ravelonarivo reste à son poste sans toutefois pouvoir dormir sous ses lauriers. Le résultat du rocambolesque vote de confiance sur une motion de censure diligentée par presque la majorité des députés, même s’il a su gérer extraordinairement cette difficile élection, 95 voix contre 17, signifie qu’il ne peut plus diriger avec totale confiance son gouvernement. A moins qu’il se prépare au rite de malette, qui devient une tradition au niveau de notre tristement célèbre Assemblée Nationale à chaque vote important, même à l’élaboration de nos lois à laquelle, ils sont grassement payés par la sueur du front des contribuables. Par le biais de son bras opérationnel, non moins son directeur de cabinet qui a, du Toit de Tana, maitrisé d’une main de maître cette difficile situation, le général pilote a démontré qu’il ne se laissait pas aussi facilement faire pour éviter le crash. A l’image de cette valse politique, les fils de la région du sud-est, réputés par leur rythme traditionnel, le zekizeky et le kahosé n’éprouvent aucune difficulté, de suivre le rythme des autres tempos ni le zumba. Une danse peu particulière dans la mesure où on doit se regarder et se comprendre pour pouvoir réaliser les mêmes gestes.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 03 juillet 2015 12:51

    Échec sur toutes les lignes

    Difficile de croire que Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute Cour Constitutionnelle et ses amis hauts conseillers ont actuellement la conscience en paix en constatant l’étendu des dégâts causés par une alliance contre nature ordonnée par cette plus haute pouvoir judiciaire de Madagascar dénommée pacte de responsabilité.    Animés par une grande déception des promesses non tenues, les Parlementaires las d’attendre ont réclamé la déchéance sans équivoque du Président de la République sous prétexte de violation répétée de la Constitution, en cachant sous le coude une longue liste de la vraie raison de leur frustration, le « vœu pieux » vis-à-vis de leur propre intérêt ou intérêt personnel , c’est selon. En tout cas l’acquisition d’une voiture tout terrain figure parmi cette liste. En voulant arrondir les angles, la HCC a rendu une décision qui va à l’encontre de la Constitution précise le Premier ministre Général de brigade aérien Jean Ravelonarivo, en scellant ceux qui veulent déjà divorcer par un mariage plus légal qu’une union d’un homme avec une femme.    Mais le relent d’échec qui commence à empuantir le milieu politique aurait obligé des députés de prendre des vacances bien avant la fin de la session ordinaire qui est d’autant plus marquée par le débat et vote sur la motion de censure contre le chef du gouvernement au frais de la princesse. 
    Lire la suite ...
    • samedi, 27 juin 2015 18:10

    Affaire Nationale : Reprise du duel politique

    Pause terminée. Reprise du boulot et par la même occasion reprise du duel politique. Un duel déjà annoncé par les images des cérémonies officielles du 26 juin dernier. Un duel entre les députés et le Président de la République. Vendredi, les députés de la Nouvelle Majorité Parlementaire boycottaient la grande parade militaire de Mahamasina. Une politique de la chaise vide qu’ils ont également observé à Iavoloha, lors du banquet présidentiel. Une absence tempérée par Jean Brunelle Razafitsiandraofa qui évoque « l’existence des cérémonies officielles au niveau des districts ». Ce député élu sous la couleur orange du Mapar dans le district d’Ikongo était le seul à assister à la cérémonie de Mahamasina. Seulement, la convocation d’une réunion d’urgence et importante faite par le bureau permanent de l’Assemblée nationale, la veille de la fête nationale, n’est pas un bon signe. Une réunion qui devait se tenir le mardi 30 juin prochain. Une réunion qui pourrait être « décisive » avance une source parlementaire. En attendant, Iavoloha continue sa tractation. « De multiple réunion » sont organisées par les proches collaborateurs du Président de la République, évoque une source au palais. Des réunions en vue de la préparation de la fameuse rencontre entre le Président de la République et les députés frondeurs. « Une rencontre qui devrait se tenir d’ici peu » explique Hery Rajaonariomampianina.
    Lire la suite ...
  • Carnaval de Madagascar Analakely
    Carnaval de Madagascar Analakely
    • mardi, 23 juin 2015 13:55
    • Photo : Njaka

    Contexte politique : Un éventuel report des communales

    Dans exactement 38 jours, les électeurs devraient se rendre aux urnes pour élire leurs Maires et par la même occasion les conseillers municipaux et communaux. Mais à plus d’un mois du scrutin, l’ambiance politique reste toujours morose.   Aujourd’hui, il est encore question de réorganisation de l’assemblée nationale ou encore de remaniement gouvernementale. Lundi, en marge d’une réunion d’évaluation des cents jours du gouvernement qu’il a conduit, Jean Ravelonarivo, Chef du Gouvernement en exercice, n’a pas écarté l’éventuel remaniement gouvernemental. « N’oubliez pas qu’un remaniement gouvernemental dépend entre autre des résultats de chaque ministre, mais également de la situation politique»a-t-il expliqué. Un avis qui n’est pas loin de quelques ministres qui ont fait face à la presse, il y a une dizaine de jours, pour signifier leur volonté de quitter leur porte feuille respectif.   Du côté des députés, aujourd’hui l’ordre du jour serait encore de trouver une nouvelle alliance. De tracer une nouvelle majorité, ayant comme unique objectif la mise en place d’un gouvernement. Un gouvernement sans Jean Ravelonarivo et reflétant la majorité parlementaire composée essentiellement de l’Alliance Républicaine de Madagascar, du TIM et des élus membres du groupe parlementaire HVM ayant rejoins la liste des députés frondeurs. Mais, aujourd’hui il est encore aussi question d’appui international.   Devant le Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies, Helen Clark, le Chef de l’Etat demandait encore lundi, « l’appui international dans le cadre de l’organisation des élections communales et régionales… ». Des paramètres qui mettent en doute la tenue des communales en juillet prochain. Une élection qui reste également suspendu à la finition de l’impression des bulletins de vote à Dubaï.
    Lire la suite ...
Page 18 sur 18
B1 - Polyclinique
B2 - Toa