Editorial

    • mercredi, 21 août 2019 11:14
    • Photos Gasypatriote

    Industries et zone d‘ombres

    Notre pays a besoin des investisseurs étrangers, cela est vrai en partie dans le contexte mondial actuel et surtout dans le cadre de la mondialisation. Les délocalisations ayant débuté à la fin des années 80 continuent de fleurir, surtout vers les pays à faible revenu comme le notre car la main d’œuvre n’est pas cher. Mais est-ce que cela suffit pour fermer les yeux sur les autres aspects de ces entreprises poussant ici et là comme certaines de nos plantes ? Nous avons été surpris par cet accident à Ampangambe, ayant ôté la vie d‘un employé, lui-même d‘origine étrangère (indienne/karana) qui a été blessé mortellement par la chute d‘un câble électrique ! Et ce dans les environs de la capitale. Des questions se posent sur les conditions de sécurité et de travail des ouvriers de ce genre d’établissement. Beaucoup se plaint des émanations et des saletés que provoquent ces genres d’usine. Rien d’étonnant à ce que les personnes sensibles (vieux et enfants) souffrent d’affections respiratoires sans oublier les évacuations et déversements vers les cours d’eau aux alentours.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 14 août 2019 13:48
    • Sary nindramina

    Fantatrao ve: Mbola azo ho anina na ampiasaina ve ireo sakafo lany daty?

    Vao manokatra vata fampangatsiahana isika, na mijery na hividy ireny sakafo ireny, dia ny fahazarana voalohany dia mijery ny daty misoratra amin'ireny boaty ireny. Misy daty 2 na 3 matetika amin'izy ireny, ny daty voalohany, ny daty nanamboarana ilay sakafo, na "date de fabrication", ny daty faharoa, dia ny daty fetra fihinanana ilay sakafo, na "date de péremption", na "date limite de consommation" (DLC), io ilay misy soratra hoe "ho hanina alohan'ny..." na "A consommer avant...", ary indraindray misy daty fahatelo, date limite d'utilisation optimale (DLUO), na hoe "Tsara ho hanina alohan'ny..." na "à consommer de préférence avant…". Ireo karazan-tsakafo mora simba, toy ny yaourt, ronono, trondro... no tsy azo ihoarana satria misy bakteria na salmonela mitombo ao anatiny, nefa raha tsara tahiry anaty vata fampagatsiahana izy ireny, dia afaka mihoatra 24-48 ora eo. Anisan'ny amatarana ny fahasimbana, na dia tsy tapitra aza ny daty, ireny sarona mibontsina ireny.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 07 août 2019 21:37
    • Photo Mesupres

    Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation: embrouilles en tout genre !?

    Après 6 mois de présence à la tête du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, la professeure Rejo-Fienena Félicité Madeleine céda sa place à une autre professeure, Richard Blanche Nirina, le vendredi 26 juillet dernier. La nouvelle nommée a présenté la moitié des nouveaux membres de son staff dès le samedi 27 juillet, soit une journée après la passation entre l’ancienne et la nouvelle. Mais le hic, ces membres doivent être encore nommés en Conseil des Ministres, donc il s’en suit une situation illégale jamais observé auparavant, en d’autres termes il risque d’y avoir une usurpation de titres, car les textes de lois et de règlements sont loin d’être observés. Pourtant, la nouvelle ministre a donné l’ordre aux membres dûment nommés et non encore abrogés, de travailler avec les membres non encore nommés ! La nouvelle ministre a encore présenté un autre nouveau membre du staff le lundi 29 juillet, un membre non encore nommé comme ses collègues.
    Lire la suite ...
    • mercredi, 07 août 2019 09:10

    Harenam-pirenena: Ataovy mizara isaky ny faritra

    Zarao mifanentana amin'ny Faritra ny harena sy ny fitantanana azy. Aoka ny faritra tsy angataka amin'ny foibe intsony, fa ataovy lalàna, eny soraty anaty Lalampanorenana, tsy azo kasihina mihitsy ny hoe, omena ny Fonkontany 50% vola miditra, 25% an'ny Kaominina sy Région, ary 25% ny an'ny Foibe. Samy miezaka mampandroso ny faritra tsirairay. Ny Fanjakana foibe izany no misahana ny fanofanana, fanaraha-maso ary ny Fitsarana ho an'izay manodikodim-bola sy mangalatra. Ireo tany sy harena ambany tany, mitovy amin'izay koa ny fitsinjarana azy, Fonkontany 50%, 25% an'ny Kaominina sy Région, ary 25% ny an'ny Foibe. Tsy misy Faritra mahantra harena eto Madagasikara. Ny Foibe manampy ireo Faritra osa, amin'ny alalan'ny péréquation na latsakemboka avy amin'ny Faritra rehetra, ohatra 1%, atokana ho an'ireo tena osa, tantanan'ny Fanjakana Foibe iny.
    Lire la suite ...
    • mardi, 06 août 2019 08:41
    • Photo Gasypatriote

    Peur ou prudence ?

    Le Titre VI de la loi n° 2014-020 du 20 août 2014 sur les « élections territoriales » à son chapitre 1er, section 1ère à l’article 241 : « Conformément aux dispositions de l’article 34 al.1er de la loi organique n°2012-005 du 22 mars 2012 portant Code électoral, la liste électorale à utiliser aux élections communales est celle établie à la suite de la révision annuelle et arrêtée définitivement au 15 avril ». Le pouvoir actuel reconnaît-il enfin les lacunes des listes électorales des 2 scrutins passés (présidentiel et législatif)? Donc on procédera à une énième révision de la liste, la dite révision est-elle un prétexte afin de reporter les communales. Alors que, toujours dans le même titre VI à l’article 240, il est inscrit : « Le Chef de l’exécutif et les membres de l’organe délibérant de chaque Collectivité territoriale décentralisée sont élus au suffrage universel, pour un mandat de quatre (04) ans ». Comme les dernières élections communales remontent au 31 juillet 2015 et que les tribunaux administratifs ont proclamé les résultats définitifs le 18 septembre 2015, donc le mandat des maires est sur le point d’expirer, et après dépassement des termes du mandat (04 ans), il y a vacance de poste de facto et de jure (de fait et de droit).
    Lire la suite ...
    • lundi, 29 juillet 2019 11:29
    • Photo Gasypatriote

    Antananarivo: Génération, action et objectif nouveaux

    Antananarivo la ville des 1000 hommes depuis 4 siècles, est-elle la Cité des 1000 tourments? Avec tous les soucis et problèmes qu’elle traîne. Selon AfrikMag rapportant le magazine Forbes en 2018, Antananarivo est classée à la 3ème place des villes les plus sales au monde et la 1ère en Afrique. Elle arrive juste après Baku (Azerbaïdjan) et Dhaka (Bangladesh), sur notre continent elle arrive en tête avant Addis Abeba (6ème rang mondial) et Brazzaville (10ème rang mondial). Rien de surprenant au vue des amoncellements d’ordures et autres déchets jetés ici et là, en plus des états de nos rues et ruelles. En ce début du 21ème siècle, 20 ans sont déjà passés (on est en 2019), les charrettes et autres pousse-pousse tirés par des hommes en faladium (pieds nus !) engorgent encore les sentes ! On dirait le 19ème siècle en Chine ou en Europe, c’est-à-dire 200 ans de retard.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 26 juillet 2019 11:31

    Ny fanabeazana no hany apinga ahafahana miady amin’ny fahantrana, ny teknolojia no fanoitra

    Matetika isika mifampanontany hoe, dia nahoana i Madagasikara no gisitra lava toy izao, nahoana ny Renivohi-paritany sy ny Renivohim-pirenena no maloto, tsy mivoatra, lasa tobi-pamaharan'ny tsy fandriam-pahalemana, nefa efa mankarenin-tsofina ny mihaino sy mandre fa manana olona sy harena maro isika. Nisy namana Malagasy vao tonga eto Madagasikara, avy any Etats-Unis no niteny tamiko, fa toy ny basy omena lalaovin-jaza ny teknolojia omena ny "Malagasy sauvage". Somary tohina aho tamin'ilay teny mahitsy be. Nanazava izy, jereo hoy izy, fa ny Malagasy dia manana phone na finday anisan'ny raitra, manana fiara tsara tarehy, misy GPS, manana ordinatera, manana internet, manana drone, sy ny teknolojia maro hafa.
    Lire la suite ...
    • mardi, 23 juillet 2019 11:55
    • Photo Archives

    Ntsay Christian rempile

    Un jour après sa démission voilà que le Président de la République reconduit le Premier Ministre dans ses fonctions, ainsi Ntsay Christian remplace Christian Ntsay. Comme dit l’adage jamais 2 sans 3 ! Pour le Chef de l’Etat, lui et le Premier Ministre ont « la même vision et partagent les objectifs de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar ». Cette reconduite semble être conforme à l’article 54 de la Constitution de la 4ème République à l’alinéa 1: le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l'Assemblée nationale.
    Lire la suite ...
    • lundi, 22 juillet 2019 08:26

    Fitadiavana asa: Tolotra fahaizana fa tsy talao fangatahana

    Maro isika no mandefa hafatra aty amiko mitady asa, rariny loatra izany, hatreto dia tsy manana asa atolotra aho. Fa toro-hevitra no omeko, rehefa mitady asa, dia aza mitalao sy mitantara ny fijaliam-piainana rehetra amin'ny olona hitadiavana asa.Fantatry ny tompon'ny orinasa, fa matoa mitady asa, dia mila karama mifanentana amin'ny asa hiatrehana ny fiainana.Fa tsy ny fitalahoana akory no ampihetsim-po ny mpampiasa ka alahelo anao izy dia omeny asa ianao. Vao maika atahorany ny olona be problema sa hitarika problema ho azy ihany koa, izy koa efa tototry ny problemany ampandeha ny orinasany. Rehefa mitady asa, dia eritrereto fa mitovy ianao sy ny mpampiasa, izy mila ny fahaizanao ampandehanany ny orinasany, ianao kosa miandry tambiny amin'ny asa sy fahaizana omenao azy.
    Lire la suite ...
    • jeudi, 18 juillet 2019 13:37
    • Photo Gasypatriote

    Et l’après Barea ?

    La fête est finie, les membres de l’équipe nationale de football, les Barea, rejoignent leur domicile ainsi que leur emploi qui est celui de joueur de foot professionnel. Ils ne sont pas partis les poches vides mais bien remplies ! Selon certains confrères les Barea se sont partagé 1,720 milliards d’Ariary et titulaire du Chevalier de l’Ordre National Malagasy. Ils les méritaient bien car ils ont « porté haut le flambeau national ». Contre toute attente les Barea ont fait vibrer tout un pays durant 2 semaines. Le petit poucet de l’Afrique a tracé son chemin et fait désormais partie des grands du monde footballistique du continent. Mais une fois que tout cet enthousiasme sera tombé, nous voilà dans notre train-train quotidien, pour ne pas dire de nos fâcheuses habitudes. Certes nos différentes catégories de sports ont été les parents pauvres de nos administrations et régimes successifs. On ne peut pas dire que rien n’a été fait, mais les initiatives ont été insuffisantes.
    Lire la suite ...
Page 1 sur 53