Projet d'extension du Port de Toamasina: Réduire les risques de corruption

  • vendredi, 20 avril 2018 08:31

La démarche de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) dans la prévention de la corruption envers le projet d’extension du Port de Toamasina promet. En tant que bailleur du projet, elle veut pallier aux risques de corruptions que pourraient subvenir en matière de mise en œuvre des passations des marchés y afférentes.

Ainsi, la collaboration entre le JICA et le PNUD dans le domaine de la formation, de la sensibilisation et de la mobilisation à l’attention du Ministère des Finances et du Budget (MFB) et celui des Transports et de la Météorologie (MTM) ainsi que les membres du staff de la SPAT de Toamasina contribue au projet Institutions Démocratiques Intègres, Représentatives et Crédibles (IDIRC) - financé par le Fonds pour la Consolidation de la Paix (PBF) - dont l’objectif est de renforcer la confiance des citoyens envers les institutions publiques à travers un appui aux institutions de lutte contre la corruption et de redevabilité.

En ce sens, un atelier de sensibilisation et de mobilisation mené par le BIANCO - Branche Territoriale d’Antananarivo - a été organisé hier 19 avril au profit du staff élargi du MTM. L’objectif global est de contribuer à prévenir les risques de corruption liés aux marchés publics dans le cadre du projet d’extension du Port de Toamasina. La séance vise également l’implication davantage des membres du staff élargi du MTM sur les enjeux de la lutte contre la corruption dans la gestion de ce projet.

Cet atelier veut aussi leur informer sur le cadre de la collaboration avec le JICA ; leur sensibiliser sur la mise en place future de la Cellule Anti-Corruption (CAC) ; renforcer leur connaissances sur la lutte contre la corruption et les approches y afférentes ; établir une ébauche de cartographie de risques de corruption dans le processus de passation des marchés publics et informer les participants sur le dispositif d’alerte spécifique : Comité de Veille Informationnelle (CVI) au niveau des acteurs impliqués dans la gestion du projet.

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.