Economie

    • dimanche, 12 juillet 2015 14:59

    Sainte-Marie : Le festival des baleines s’est fait sans Julien LEPERS

    Célèbre pour ces questions pour un champion, Julien LEPERS devait parrainer l’édition 2015 du festival des baleines à bosse à Sainte-Marie. Il devait animer le Grand Quizz, ainsi qu’une série d’animation et devait être aussi président du jury d’un concours, mais n’a pas pu finalement rejoindre l’ile de Sainte-Marie, « Son vol du 09 juillet avec Air Madagascar a été reporté le 13 juillet date à laquelle était programmée son retour » explique le communiqué du comité d’organisation du festival des baleines. En contact avec le Festival, Julien LEPERS « regrette fortement de ne pas pouvoir venir à nouveau à la rencontre de la population de Sainte Marie qui lui avait réservé un accueil enthousiaste lors de sa précédente venue » a-t-on appris. Néanmoins pour 2016, Julien Lepers sera de la partie. Quant à l’édition 2015, elle était devenue un festival « privé » pour reprendre les termes des organisateurs. Privé étant donné qu’il s’est passé seulement avec les 27.000 saint-mariens et quelques centaines de personne venant de la Grande île.  
    Lire la suite ...
    • samedi, 11 juillet 2015 12:43
    • Photo: Net

    Gestion des aéroports d’Ivato et de Nosy Be

    Rajaonah Andrianjaka a souligné que le Gouvernement a trahit la population en s'octroyant la gestion de l’aéroport d’Ivato et de celui de Nosy Be à l’Aéroport de Paris (ADP). Selon lui, c’est une mise en vente indirecte du patrimoine malagasy. L’ADP est une société d’Etat français ce qui fait des deux aéroports une propriété dudit Etat. Le Président de la république a pourtant donné son accord et les employés ne s'étaient rendus compte de la gravité de la situation qu’une fois les travaux d’extension officialisés. Et pour assurer la sécurité de l’aéroport d’Ivato, les bases militaires Bani et RFI vont se faire réaménagées. Le Président a d’ailleurs donné le feu vert.De son côté, l’économiste Serge Zafimahova a interpellé le risque de renforcement de l’exportation illicite. Un fait que le gouvernement n’a pas pris en considération. L’octroi de la gestion des aéroports a également remis en cause la souveraineté de l’Etat. Le gouvernement aura du mal à maîtriser le contrôle des aéroports et mettrait en danger les richesses naturelles interdites d’exportation. Il a également fait part que l’appel d’offre effectué est tout simplement une simple procédure mais ne permet en aucun cas à une société malagasy d’y accéder. Adema n’est pas du tout compétitif face aux autres sociétés étrangères. La loi à Madagascar rend difficile l’accès aux capitaux étrangers.
    Lire la suite ...
    • vendredi, 10 juillet 2015 19:50

    Air Madagascar: Le Trésor à la rescousse

    Les membres du Conseil d'Administration de l'Air Madagascar ont rencontré ce matin le Personnel de la compagnie. Durant une longue discussion, Léon Rajaobelina , PCA de la compagnie a soutenu qu'un terrain d’entente concernant le dénouement de la crise a été trouvé avec le Personnel. Ce dernier a toutefois sollicité le rétablissement du cas de Rado Rabarilala, porte parole du syndicat, ainsi que les trois autres membres du personnel de l'Air Madagascar licenciés par le ministère de la Fonction Publique et des Lois sociales. Après un long débat, il a été convenu d'attendre la décision du Conseil d’Etat a rapporté Léon Rajaobelina. Une enveloppe de 2 milliards d'ariary sera offerte par la direction générale du Trésor afin de donner un coup de pouce à l'Air Madagascar à condition que la grève s'arrête. Cette somme est égale à la perte hebdomadaire enregistrée par la compagnie.
    Lire la suite ...
  • Le rachat a reçu la bénédiction des Raiamandreny ou notables locaux
    Le rachat a reçu la bénédiction des Raiamandreny ou notables locaux
    • vendredi, 10 juillet 2015 09:09

    Industrie sucrière: Rachat de SIRAMA Brickaville par la Compagnie VIDZAR

    La Compagnie VIDZAR vient à la rescousse de la SIRAMA Brickaville. Désormais la société sucrière est rebaptisée SASM ou Société Agricole et Sucrière Malagasy. Une cérémonie a été organisée à Maromamy hier en présence du Ministre de l'industrie, Fidimanana Narson, du PDG de la Compagnie Vidzar et, des notables locaux pour marquer ce changement.
    Lire la suite ...
  • Avocat du Groupe Tiko  Hasina Andriamadison
    Avocat du Groupe Tiko Hasina Andriamadison
    • mardi, 07 juillet 2015 08:21
    • Photo: Njaka

    Tiko Air Délogé

    Hier dans la matiné, l’avion ATR 42-300 du groupe Tiko a été délogé de son hangar. Un geste estimé comme abus de pouvoir de l'Adema selon l’avocat du groupe Tiko, Hasina Andriamadison. Ce dernier de souligner qu’une convention a été signée avec l’Adema et aucune abrogation de cette dernière n’a été faite. « Pour procéder à un tel acte, des procédures devront être suivis. Ce qui n’a pas été le cas. La décision de l’Adema est injuste et illégale. Le propriétaire de l’avion n’a été nullement averti, c’est de l’abus de pouvoir pure et simple » explique l’avocat. Le groupe Tiko porte plainte contre l’Adema.
    Lire la suite ...
    • samedi, 04 juillet 2015 10:32
    • Photo: ONG AZAFADY

    Pêche à la langouste : Une belle prise de 1,35kg

    La pêche à la langouste est ouverte depuis le 1er juillet après neuf mois de fermeture. Le succès est au rendez-vous aux trois villages de Sainte-Luce, district de Tolagnaro région Anosy. Malgré les mauvaises conditions météorologiques, les premières prises du mercredi 1er juillet, premier jour de pêche, étaient de 227kg. Au deuxième jour, elles étaient de 518kg. Quant à la plus grosse langouste capturée jusque là, elle pesait 1,35kg.
    Lire la suite ...
    • mardi, 30 juin 2015 17:25

    Salon de l’entrepreneuriat : Un tremplin pour les jeunes diplômés

      Une bonne nouvelle pour les jeunes en quête d’emploi. Patronné par le ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé, Kentia Holding Sarl, organise, du 9 au 11 juillet prochain, le salon de l’entrepreneuriat et de l’emploi  2015, à l’hôtel de ville  d’Antananarivo.
    Lire la suite ...
    • lundi, 29 juin 2015 18:17
    • Photo: Sobika

    Une éventuelle hausse de tarif de transport ?

    Le prix à la pompe du carburant a connu une hausse significative depuis dimanche. Une hausse de 200 ariary par litre pour le gasoil, de 150 ariary pour l’essence sans plomb 95 et de 100 ariary pour le pétrole. Une hausse à laquelle les conducteurs et les opérateurs ne s’attendaient pas. Compte tenu de la situation, l’Union des coopératives des transports urbains (UCTU) prévoit une réunion urgente demain. « La hausse est considérable pour les opérateurs travaillant dans le secteur de transport. Pour un bus consommant 30 litres de gasoil par jour, un budget supplémentaire de 6 000 ariary devrait être ajouté à la dépense. Compte tenu de la situation, nous allons nous réunir demain pour décider des mesures à prendre. Une éventuelle hausse du tarif de transport n’est pas à écarter » explique le Président de l’UCTU.
    Lire la suite ...
  • Rencontre M. Abdoulaye Mar Dieye et le PM Ravelonarivo à Mahazoarivo
    Rencontre M. Abdoulaye Mar Dieye et le PM Ravelonarivo à Mahazoarivo
    • vendredi, 26 juin 2015 09:31

    Relation avec le Pnud : Abdoulaye Mar Dieye est dans nos murs

    Le Pnud (programme des Nations Unies pour le Développement) a réitéré sa ferme volonté d’accompagner la politique économique du gouvernement malagasy dans la lutte contre la pauvreté. Ayant effectué une visite de courtoisie auprès du Général de brigade aérien Jean Ravelonarivo, Premier ministre chef du gouvernement, ce jeudi dans son bureau au palais de Mahazoarivo,Abdoulaye Mar Dieye, administrateur assistant et directeur régional de l'Afrique au sein du Pnud, se dit prêt a soutenir les efforts entrepris par le gouvernement dans le cadre du développement de la grande île. Durant son bref entretien avec les membres de la presse à Mahazoarivo, ce haut fonctionnaire du Pnud accompagné , pour l’occasion par Mme Fatma Samoura, ambassadeur du Pnud à Madagascar, a rappelé que le développement d’un pays doit commencer pas soi-même avant de dépendre aux aides extérieures. Dans son allocution, M Abdoulaye Mar Dieye a cité comme exemple l’exploitation des richesses minières. Un secteur que Madagascar pourrait bien évidemment exploiter avec des partenaires étrangers sans pour autant léser l’intérêt de la nation. Pour sa part, le chef du gouvernement, qui a profité de la présence du directeur régional du Pnud, a visiblement versé de l’eau dans son moulin, en lui remettant le document du Plan national du develoippement ou PND (Paik’ady Natao Dinasa) avec son plan de mis en œuvre ou PMO (Paritra Malagasy zary Ohabolana). Figure parmi les points clés cités par M. Abdoulaye Mar Dieye, pour pouvoir mettre en place une économie stable et efficace, le numéro un du gouvernement a soutenu que l’élaboration d’un nouveau code minier , la lutte contre les trafics de bois de rose, les efforts entrepris su l’amélioration du collecte des recettes fiscales, la mise en place d’une politique de bonne gouvernance sont tous déjà mis en œuvre dans le PND
    Lire la suite ...
  • Route de Sambava
    Route de Sambava
    • mercredi, 24 juin 2015 13:49
    • Photo voyageforum.com

    Relance économique effective, stabilité politique incontournable

    Suite au rapport d’activité effectué par les ministres, le Chef de gouvernement, Jean Ravelonarivo, se dit être satisfait des travaux effectués. Il a tout de même précisé que des efforts restent à entreprendre pour parvenir aux objectifs fixés.  Un point de vue que les économistes ne partagent certainement pas. Les membres du Cercle de réflexions des économistes de Madagascar (Crem) ont expliqué que pour confirmer une amélioration, il faut des indicateurs mesurables. Le gouvernement en est pourtant loin. Pour ce qui est d’indicateur, selon toujours les économistes, la création d’entreprises pour créer plus d’emplois est incontournable. Un fait qui demande une forte contribution des bailleurs et des investisseurs. Mais jusqu’ici, la situation politique et économique de la Grande ile est loin de convaincre les partenaires économiques.Dernièrement, les membres du Groupement des entreprises de Madagascar ont également fait part que les infrastructures sont loin de convenir aux opérateurs, Les routes sont dans des états piteux, l’électricité est considérablement chère à les délestages fréquents engendrent des pertes significatives. Il n’y a que la main d’œuvre qui reste compétitive pour le pays selon Eva Razafimandimy, Directeur exécutif du Groupement des entreprises franches et professionnelles (GEFP). Des faits à prendre en compte et sur lesquels les membres du gouvernement devront se concentrer. Mais la stabilité politique est également une condition importante pour une relance économique effective. La Représentante résidente des Nations Unies à Madagascar, Fatma Samoura, a précisément indiqué qu’à ce rythme, la situation économique de Madagascar ne sera rétablie que dans les 15 années à venir.
    Lire la suite ...
Page 31 sur 32
B1 - Polyclinique
B2 - Toa