Droit de réponse Affaire Nosy be Ambatoloaka

  • mardi, 17 mai 2016 22:04
  • Tigre
  • Photo Eden Résidence Ambatoloaka Nosy be
Suite à notre article sur l’agression de la femme propriétaire d'une résidence à Nosy Be Ambatoloaka, sans que nous avions dévoilé le nom de l'hôtel ni l'identité de la personne concernée, nous avons pris la peine de contacter les concernés depuis dimanche, sans réponse. Après la publication de l'article, nous avons reçu des appels téléphoniques et des mails, de la part de monsieur COTTON J.J. ex mari de la femme qui a porté plainte contre monsieur Philippe Mesnier DG de l'Etablissement Eden Résidence, que nous rapportons dans son intégralité, sans modification aucune.
Avec la permission par téléphone du Directeur Administratif de l'Etablissement, nous publions ici les noms des concernés et qui signent les mails.

 

Mail de COTTON J.J.
"Je suis scandalisé de voir publier sur votre site des informations mensongère et qui plus est porte a la haine raciale , vérifiez vos information et ne publiez pas tout ce que l'on vous apporte autrement votre site ne sera plus crédible.
Pour votre information , sur l'article de la pauvre propriétaire agressée par un vazaha locataire , sachez que cette femme qui se prend pour la propriétaire loge depuis 4 ans illicitement sans payer de loyer ni électricité et renseignés vous au prés des tribunaux de Nosy Be et de Diégo cette femme a été condamnée a payer 4 ans de loyer , et expulsée et c'est grâce aux grèves si elle ce trouve encore dans les murs
2) le soit disant locataire n'est autres que le directeur de la résidence et c'est lui qui c'est fait agressé en voulant empêcher cette femme de continuer a dégrader les lieux , elle a déjà coupée a coup de coupe coupe la tuyauterie qui alimente la résidence en eau , brûlée deux lits appartenant a la résidence .
A savoir aussi qu'elle a fait expulser le vazaha gérant de la Sté en promettant la moitié de la résidence et s'approprier tout les biens , c'est une triste bonne femme et dangereuse.
Je vous prie de rapidement faire un démenti de cet article car l'ambassade risque de se saisir de ce dossier avec des répercutions que vous pouvez aisément imaginer."
Mail de monsieur Philippe Mesnier
"Monsieur, les affabulation de cette femme depasse tous ce que l'ont peu imaginer.
ci joins le document de son expulseion.
ainsi que la copie de la plainte résumant les fait a partir du 11 mai
cette affaire a pris beaucoup trop d'ampleur
puisque l'ambassade est en lien avec les hautes autorités.
le commandant de la gendarmerie n'été même pas au courrant de mon arrestation. quand il la su il ma relache puisqu'il y a une contre plainte.
pour l'hopital a Nosybe, pour 50.000 ar je reste 10 jours si vous souhaitez !! et je peu prendre autant de photo de moi !!
mais aucune est des photo est autentifié.
certificat médicale de complaisance : pour 30.000ar !! "
Commentaires (334)
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.