Olivier Mahafaly Solonandrasana : Une étoile sans éclat

  • dimanche, 10 avril 2016 18:50
  • Andry Baliba
  • Photo Net
Blanc bonnet et bonnet blanc. Hery Rajaonarimampianina a déshabillé Paul pour habiller Pierre. L’arrivée du nouveau locataire de Mahazoarivo, Olivier Mahafaly Solonandrasana pour succéder, le général de brigade aérienne Jean Ravelonarivo, premier ministre sortant n’apporterait rien de bon dans l’avenir politique du pays, augure les mauvais pressentiments.

Cette histoire rocambolesque, risque davantage d’aiguiser la vigilance de la communauté internationale qui a eu toujours des doutes sur l’intégrité et l’objectivité de ceux qui sont au pouvoir afin d’établir un véritable Etat de droit respectant la bonne gouvernance et bannit la corruption en observant la totale transparence.

Cette lettre de démission au forceps du général Jean Ravelonarivo met à l’épreuve non seulement l’honnêteté politique du chef de l’Etat qui frôle à cause de, cette histoire, la guillotine répondant au nom de haute trahison mais suscite aussi un grand doute à l’endroit du secrétaire général du gouvernement Armand Zafinandro qui aurait signé l'ampliation du décret présidentiel abrogeant la nomination de Jean Ravelonarivo.
Comme si tout a été calculé préalablement afin de couper l’herbe sous les pieds de Jean Ravelonarivo. A un temps record, les parlementaires ont pu collecter plus de cent signatures à moins de 48 heures pour présenter comme une lettre à la poste les noms de premier ministrable émanant d’un soit disant majorité parlementaire. Alors que d’habitude, même pendant les sessions ordinaires, ces députés ont du mal pour atteindre le quorum.
En voulant jouer au dur, Jean Ravelonarivo a baissé la garde face aux pressions d’un officier général soutenu par un diplomate étranger en signant la lettre de démission anti-datée. Tout compte fait, rien a changé, seule la tête des acteurs se « transforme ».
Des indiscrétions laissent entendre que cette nomination d’Olivier Mahafaly Solonandrasana au gouvernail du pouvoir exécutif s’est passée sans les traces des mains de la première dame qui aurait parié sur l’éviction de Jean Ravelonarivo par rapport à son retour au pays. Mais à cela s’ajoute la reconnaissance au service rendu par le nouveau promu lors des élections communales et sénatoriales. Et déjà truffés de talents et d’expérience aux élections difficiles. A Mahazoarivo, le nouveau premier ministre aura une mission certaine d'offrir à Hery Rajaonarimampianina son deuxième mandat en 2018.
Celui qui a failli morceler la ville d’Antananarivo pour l’intérêt supérieur du parti Hvm, malmené par Lalao Ravalomanana du Tiako i Madagasikara lors des communales en plein cœur de la capitale de Madagascar, serait prêt, pour satisfaire toutes les caprices du couple présidentiel si l'état de santé déjà fragilisée, du nouveau premier ministre le permet.
En tout cas le nouveau Premier Ministre a intérêt de continuer son traitement de Dafalgan 1g x 4 par jour, son Perindopril 8mg, l'Inexium 40mg matin et soir et retirer les sutures abdominales car le patient de 52 ans hypertendu présente encore de nombreux facteurs de risques cardiovasculaires, un choc hémorragique consécutif à un ulcère duodénal.
(Photo net)
www.sobikamada.com
Copyright © SobikaMada.com
Commentaires (3)
  • zama
    autant ravelonarivo est un zélé plus intelligent, mais ce mahafaly est un zélateur idiot, moribond et incompétent.
    mardi, 12 avril 2016 23:45
  • leroa
    tu as tout a fait raison il y a un fin à tout
    dimanche, 10 avril 2016 23:03
  • Fanoto
    Misy farany raha jiaby ary tandremo ny farany
    dimanche, 10 avril 2016 21:48
Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.