Rapt de Akil Cassam: Les ravisseurs réclament trois millions d'euros

  • jeudi, 08 février 2018 14:52
  • Britto

Les hommes d'affaires ainsi que leurs familles sont des cibles de choix pour les ravisseurs. Ces derniers exigent des rançons faramineuses en échange de la libération de l'otage.

Pour le cas de Akil Cassam Chenaï, enlevé le soir du 2 février 2018 à Toamasina, les ravisseurs réclament trois millions d'euros à sa famille pour sa libération.

 

Laissez un commentaire
Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.